L'UE s'active pour annuler la lapidation de Sakineh

09/09/10 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Source: Le Vif

La diplomatie belge s'active, dans le cadre de la présidence belge du Conseil de l'UE, pour obtenir l'abrogation "sans équivoque" de la condamnation à mort par lapidation de l'Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani, a affirmé jeudi le ministre belge des Affaires étrangères Steven Vanackere.

L'UE s'active pour annuler la lapidation de Sakineh

© Belga

"La condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani est contraire aux engagements internationaux de l'Iran", rappelle le ministre dans un communiqué publié au lendemain d'un entretien que le ministre a eu avec le prix Nobel de la paix 2003 Shirin Ebadi, avocate iranienne des droits de l'homme.

"Cette peine inhumaine ne peut se justifier d'aucune manière et suscite notre aversion. La diplomatie belge s'active dès lors pour obtenir l'abrogation sans équivoque de cette sentence", a souligné le ministre.

Avec ses partenaires de l'UE, la Belgique continue à espérer l'ouverture d'un "véritable dialogue" avec l'Iran en la matière, ajoute-t-il. Les conditions favorables à l'établissement de ce dialogue doivent cependant être créées par le gouvernement iranien, ce qui aujourd'hui n'est malheureusement pas le cas, déplore-t-il.

En Iran, les droits humains, et en particulier les droits des femmes, sont foulés aux pieds de manière systématique, commente le ministre.

Le verdict de lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani est actuellement "suspendu" et en cours de réexamen par les autorités iraniennes, alors que la mobilisation internationale ne faiblit pas, comme en a témoigné cette semaine le parlement européen demandant à l'Iran de revenir sur la condamnation de cette femme de 43 ans.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires