")})}else Q(t)?t.top.open(e,n):t.location.assign(e)}function P(t){t.style.setProperty("display","inherit","important")}function J(t){return t.height<1}function W(t){return 0==t.offsetHeight}function k(t,e){var n="";for(i=0;i=2)){var o=n.getBoundingClientRect();if("undefined"==typeof n.width)var r=n.offsetHeight,d=n.offsetWidth;else var r=n.height,d=n.width;if(0!=r&&0!=d){var u=o.left+d/2,c=o.top+r/2,l=e.documentElement,p=0,f=0;if(t.innerWidth&&t.innerHeight?(p=t.innerHeight,f=t.innerWidth):!l||isNaN(l.clientHeight)||isNaN(l.clientWidth)||(p=e.clientHeight,f=e.clientWidth),0<=c&&c<=p&&0<=u&&u<=f){if(t.uabAv[i]++,t.uabAv[i]>=2){var s=function(){};L(a,s,s),t.clearTimeout(t.uabAvt[i])}}else t.uabAv[i]=0}}}t.UABPdd=I;var q=O("head"),X=null;navigator.userAgent.search("Firefox")==-1&&(e.addEventListener?e.addEventListener("DOMContentLoaded",G,!1):e.attachEvent&&e.attachEvent("onreadystatechange",function(){"complete"===e.readyState&&G()})),t.addEventListener?t.addEventListener("load",G,!1):t.attachEvent&&t.attachEvent("onload",G),t.addEventListener?t.addEventListener("addefend.init",G,!1):t.attachEvent&&t.attachEvent("addefend.init",G)}(window,document,Math); /* 8b8d3f43ce757a6128ceba6c64535a54 */

L'ouragan Irma au niveau maximum, menaçant les Antilles et la Floride

05/09/17 à 17:00 - Mise à jour à 20:43

Source: Afp

L'ouragan Irma est passé mardi au niveau maximum, menaçant les petites Antilles, désormais en vigilance rouge, Haïti et la Floride, placée en situation d'urgence.

L'ouragan Irma au niveau maximum, menaçant les Antilles et la Floride

© REUTERS/US Navy

Irma est devenu "un ouragan potentiellement catastrophique" de catégorie 5, la plus élevée dans la classification de ces phénomènes, a annoncé le Centre américain des ouragans (NHC) dans un bulletin à 18h00 GMT, pressant pour une accélération des préparatifs en vue de l'arrivée de l'ouragan.

Il se trouvait alors à 290 kilomètres à l'est d'Antigua alors, qu'à la mi-journée, l'oeil du cyclone se trouvait encore selon Météo France, à 500 kilomètres à l'est de l'arc antillais et prenait une direction ouest/nord-ouest, a précisé Météo France.

Il s'agit du premier cyclone de catégorie 5 à frapper le nord des Antilles, à commencer par Saint-Martin (française au nord, néerlandaise au sud) et l'île française de Saint-Barthélémy, particulièrement menacées.

Les autorités françaises des deux îles les ont placées en alerte rouge cyclonique, synonyme de confinement de la population, avant un passage en violet (le plus haut niveau de vigilance).

Dans la partie néerlandaise de Saint-Martin (Sint Maarten), des militaires basés à Curaçao et Aruba sont arrivés lundi en renfort, ainsi que dans les îles voisines de St-Eustache et Saba, a indiqué le ministre de la défense néerlandais. Deux navires, dont l'un équipé d'un hélicoptère, ont également été envoyés sur place.

L'oeil devrait passer au nord immédiat de ces îles, prendre le chemin des îles Vierges britanniques, puis, mercredi soir, atteindre Porto Rico, avant de poursuivre vers la République dominicaine et les Bahamas.

Les vents atteignaient mardi soir 295 km/h selon le NHC. Ils sont accompagnés d'orages et d'une forte houle. Les vagues pourront atteindre une dizaine de mètres de hauteur sur les îles Vierges, selon Météo France.

La trajectoire est encore incertaine, mais plusieurs projections placent sur son passage la République dominicaine, Haïti et Cuba. L'ouragan pourrait atteindre vers la fin de la semaine la Floride.

Les Etats-Unis se remettent à peine du passage dévastateur de Harvey. Cet ouragan, de catégorie 4, a fait au moins 42 morts et des dégâts susceptibles de dépasser les 100 milliards de dollars, notamment parce qu'il a provoqué "des cumuls de pluie phénoménaux" qui ne devraient pas se produire avec Irma, qui va circuler, a-t-on expliqué à Météo France.

Défis logistiques

Le gouverneur de Floride, Rick Scott, a déclaré que son État était en situation d'"urgence".

"Si nous ne connaissons pas le trajet exact d'Irma, des conséquences majeures sont potentiellement possibles et nous ne pouvons pas attendre pour prendre des actions de préparation" fortes, a-t-il déclaré.

Depuis mardi matin, les habitants font provision d'eau et de nourriture, mais aussi de piles et d'essence.

A Porto Rico, un territoire américain de 3,5 millions d'habitants où l'ouragan risque de parvenir mercredi matin, le gouverneur Ricardo Rossello a mobilisé la garde nationale et annoncé l'ouverture d'abris capables d'héberger plus de 63.000 personnes.

Lundi, les autorités de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, au nord de la Guadeloupe, ont appelé les 11.000 personnes vivant dans des zones à risque à les évacuer.

A Saint-Martin, plusieurs quartiers en zone inondable ou submersible ont commencé à être évacués mardi, a constaté un correspondant de l'AFP.

Dans ces deux îles, ainsi qu'en Guadeloupe qui, comme la Martinique, devrait être affectée, selon le gouvernement français, les écoles sont fermées au moins jusqu'à mercredi inclus. Les administrations publiques le seront aussi mercredi.

Là aussi, la population s'est approvisionnée en eau, nourriture et piles. "Ca commence à être la pénurie", a expliqué Olivier Toussaint, 41 ans, à Saint-Martin, joint au téléphone par l'AFP, en faisant part d'une inquiétude grandissante.

"Le gouvernement est mobilisé", a de son côté assuré la ministre française des Outre-mer, Annick Girardin, alors qu'une cellule interministérielle de crise a été activée mardi.

Les hôpitaux doivent avoir "72 heures d'avance en médicaments, nourriture et eau potable" et des équipes médicales de secours ont été acheminées vers Saint-Martin.

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a indiqué de son côté se préparer à répondre aux désastres potentiels.

"L'un de nos plus grands défis va être logistique, étant donné l'isolement de certaines îles" a souligné dans un communiqué Walter Cotte, directeur pour les Amériques.

La tempête tropicale Jose menace les Iles Sous le Vent après Irma

La tempête tropicale Jose s'est formée mardi dans l'Atlantique et menace potentiellement les Iles Sous le Vent, qui doivent déjà être frappées par le puissant ouragan Irma, selon le Centre américain des ouragans (NHC).

Jose s'est formée dans l'Atlantique à plus de 2.400 kilomètres à l'Est des Petites Antilles.

La tempête se déplace à environ 20km/h, avec des vents de 65 km/h.

Jose devrait se renforcer dans les 48 heures et pourrait se transformer en ouragan d'ici vendredi.

Irma doit toucher les Iles Sous le Vent mardi soir ou mercredi.

Nos partenaires