L'Otan lance son plus vaste exercice depuis 2002

19/10/15 à 18:45 - Mise à jour à 18:45

Source: Belga

L'Otan a donné lundi en Sicile le véritable coup d'envoi de son plus important exercice militaire depuis 2002 - qui rassemble plus de 36.000 hommes dans le sud de l'Europe jusqu'au 6 novembre - en se déclarant prête à défendre "tous ses alliés contre toutes les menaces" dans un contexte de relations de plus en plus tendues avec la Russie.

L'Otan lance son plus vaste exercice depuis 2002

© Reuters

Cet exercice terrestre, aérien et maritime, baptisé "Trident Juncture", se déroule en Italie, en Espagne et au Portugal, mais selon un scénario de "gestion de crise" dans un pays fictif d'Afrique à la suite d'un conflit déclenché par un Etat voyou et menaçant l'approvisionnement mondial en énergie et le commerce maritime, sur fond de djihadisme et de cyber-terrorisme, assurent les responsables alliés.

Le secrétaire général délégué (adjoint) de l'Otan, le diplomate américain Alexander Vershbow, a toutefois assuré que cet exercice permettait de démontrer que l'Alliance "est en mesure de défendre n'importe quel allié contre n'importe quelle menace".

L'Otan et ses membres sont confrontés à un "environnement de sécurité évoluant rapidement" qui est "bien plus instable et potentiellement plus dangereux" que lors de la Guerre froide, a souligné M. Vershbow.

"A l'est, la Russie a illégalement annexé la (péninsule ukrainienne de) Crimée, continue à soutenir les séparatistes (pro-russes) dans l'est de l'Ukraine et semble maintenant être entrée en guerre en Syrie, fermement aux côtés du (président Bachar al)-Assad", a ajouté cet ancien ambassadeur américain devant la presse sur la base aérienne de Trapani, à la pointe ouest de la Sicile.

L'objectif principal de "Trident Juncture 2015" est d'entraîner et de tester la force de réaction rapide de l'Otan, la "NATO Response Force" (NRF) qui sera en "stand by" l'an prochain et en particulier son élément à très haute réactivité, la force "fer de lance" (ou VJTF).

En savoir plus sur:

Nos partenaires