L'Otan est "du côté de l'Ukraine"

10/03/14 à 10:59 - Mise à jour à 10:59

Source: Le Vif

Alors que Vladimir Poutine estime que les autorités pro-russes de Crimée sont "légitimes", le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, affirme que son organisation se trouve "du côté de l'Ukraine" et demande à la Russie de remplir "ses engagements internationaux".

L'Otan est "du côté de l'Ukraine"

© Belga Image

"Lorsque j'ai rencontré le Premier ministre Iatseniouk jeudi, je l'ai félicité pour son engagement en faveur d'une solution pacifique. Je lui ai assuré que l'Otan se tenait du côté de l'Ukraine", a affirmé M. Rasmussen au quotidien populaire Bild. L'Ukraine ne cédera pas "un centimètre de sa terre" à la Russie dont les forces occupent depuis fin février la péninsule ukrainienne de Crimée a, pour sa part, déclaré dimanche Arseni Iatseniouk.

"Nous attendons que la Russie remplisse ses engagements internationaux, retire ses troupes et n'intervienne pas dans d'autres régions d'Ukraine. Sur la carte de l'Europe du 21e siècle, personne ne devrait tenter de tracer de nouvelles frontières", a ajouté le secrétaire général de l'Otan.

Ce dernier avait annoncé mercredi que l'organisation avait décidé de renforcer sa coopération avec l'Ukraine et de réexaminer celle avec la Russie. "Nous avons placé l'ensemble de la coopération Otan-Russie sous examen" et mis fin aux réunions communes au niveau des employés de l'Otan, avait déclaré M. Rasmussen à l'issue d'une réunion Otan-Russie entre ambassadeurs au siège de l'Alliance atlantique à Bruxelles.

L'Ukraine ne cèdera "pas un centimètre de sa terre" à la Russie

"C'est notre terre, nous n'en céderons pas un centimètre. Que la Russie et son président le sachent", a déclaré le Premier ministre ukrainien M. Iatseniouk au cours d'un rassemblement pour le 200e anniversaire de la naissance du poète ukrainien Taras Chevtchenko, symbole de l'indépendance de l'Ukraine. "Nous allons tout faire pour résoudre la crise (en Crimée) par des moyens politiques et diplomatiques", a-t-il ajouté.

Il a estimé que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, qui se sont portés garants de l'intégrité territoriale de l'Ukraine quand cette ex-république soviétique a renoncé en 1994 à son arsenal nucléaire, feraient "tout leur possible pour préserver l'indépendance de l'Ukraine".

"Nous sommes devant un des plus grands défis de l'histoire de l'Ukraine indépendante", a souligné M. Iatseniouk.

Le président par intérim Olexandre Tourtchinov a de son côté souligné que la célèbre phrase de Taras Chevtchenko "Battez-vous et vous triompherez" était devenue le slogan des nouvelles autorités ukrainiennes.

Les autorités pro-russes de la péninsule ukrainienne de Crimée sont "légitimes"

Le président russe Vladimir Poutine estime que les autorités pro-russes de la péninsule ukrainienne de Crimée sont "légitimes", a-t-il déclaré lors d'entretiens avec la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre britannique David Cameron, a indiqué dimanche le Kremlin.

Au cours de ces entretiens téléphoniques, M. Poutine a "souligné en particulier que les mesures prises par les autorités légitimes de Crimée étaient basées sur les normes du droit international", et a discuté également du référendum prévu le 16 mars en Crimée, a précisé le Kremlin dans un communiqué.

Le parlement local de Crimée, dominé par des éléments pro-russes, a demandé jeudi à Vladimir Poutine le rattachement de la péninsule à la Russie. Un référendum doit permettre à la population de se prononcer sur la question le 16 mars. Cette consultation est dénoncée par les nouvelles autorités basées à Kiev. Pour le Kremlin cependant, le nouveau pouvoir ukrainien a été mis en place à la suite d'un "coup d'Etat" tandis que Viktor Ianoukovitch demeure le "seul président légitime".

En savoir plus sur:

Nos partenaires