L'Otan condamne les actions russes en Ukraine

05/09/14 à 07:41 - Mise à jour à 07:41

Au sommet atlantique de Newport, les dirigeants des 28 pays de l'Otan ont condamné l''annexion' de la Crimée et sommé la Russie de "cesser de soutenir les rebelles dans l'est de l'Ukraine".

L'Otan condamne les actions russes en Ukraine

Le Sommet de l'Otan à Newport. © AFP

Les dirigeants des 28 pays de l'Otan et l'Ukraine ont fermement condamné jeudi l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie ainsi que l'"action continue et délibérée de déstabilisation de l'est de l'Ukraine", tout en se proposant d'aider Kiev à renforcer son armée et en lui offrant un partenariat renforcé mais pas de perspective d'adhésion à brève échéance.

"Nous condamnons fermement l''annexion' autoproclamée, illégale et illégitime de la Crimée par la Russie ainsi que l'action continue et délibérée de déstabilisation de l'est de l'Ukraine que la Russie mène en violation du droit international", indique une déclaration commune de la commission Otan-Ukraine qui s'est réunie jeudi au plus haut niveau - celui des chefs d'Etat et de gouvernement - au premier jour du sommet atlantique de Newport (Pays de Galles).

Les dirigeants des 29, dont le président ukrainien Petro Porochenko, invité d'honneur du sommet, ont aussi appelé la Russie à revenir sur cette annexion de la Crimée, "que nous ne reconnaissons et ne reconnaîtrons pas".

"La Russie doit cesser de soutenir les rebelles dans l'est de l'Ukraine, retirer ses troupes et mettre fin à ses activités militaires le long de la frontière ukrainienne et au-delà, respecter les droits de la population locale, y compris ceux des Tatars originaires de Crimée, et s'abstenir de toutes nouvelles actions agressives contre l'Ukraine", ajoute le texte au ton particulièrement dur envers Moscou.

"Les Alliés considèrent toute action militaire ou subversive unilatérale de la Russie sur le territoire ukrainien, quel qu'en soit le prétexte, y compris humanitaire, comme une violation flagrante du droit international", poursuit la déclaration. Elle souligne que la Russie, "malgré ses démentis", engage des forces armées dans des opérations militaires directes en Ukraine.

"La Russie n'a pas fait un seul geste pour rendre la paix possible"

Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, s'est encore montré plus direct, en accusant le Kremlin de "ne pas avoir fait un seul geste pour rendre la paix possible en Ukraine". "La Russie combat contre l'Ukraine, en Ukraine. Les troupes et les chars russes attaquent les forces ukrainiennes. Et alors qu'elle parle de paix, la Russie n'a pas fait un seul geste pour rendre la paix possible", a-t-il lancé devant la presse.

Les 28 ont encore promis à Kiev une intensification des consultations stratégiques au sein de la Commission Otan-Ukraine ainsi qu'une aide concrète en matière de défense, sous la forme de nouveaux programmes "substantiels" axés sur le commandement, le contrôle et les communications, la logistique et la normalisation, la cyberdéfense, la transition de carrière pour le personnel militaire, et les communications stratégiques. Mais sans s'engager à des livraisons d'armes, qui reste une prérogative des Etats-membres.

A ce propos, le Premier ministre belge en affaires courantes Elio Di Rupo, qui représente seul la Belgique à Newport, s'est, tout se disant "très préoccupé" par la situation en Ukraine et en condamnant les atteintes russes à l'intégrité territoriale de son voisin, montré soucieux d'éviter la "spirale contre-productive" et "dangereuse". "Comme armer les Ukrainiens", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

En savoir plus sur:

Nos partenaires