L'Indonésie frappée par les éléments, au moins 179 morts

27/10/10 à 07:34 - Mise à jour à 07:34

Source: Le Vif

Dans les prochains jours, l'Indonésie va devoir gérer plusieurs catastrophes. Un séisme et un tsunami ont touchés plusieurs îles provoquant 154 morts. Quelques heures plus tard, le volcan Merapi est entré en éruption et a fait 25 victimes.

L'Indonésie frappée par les éléments, au moins 179 morts

© Google Maps

Eruption volcanique

Au moins 25 personnes ont été tuées des suites de l'éruption mardi soir du volcan Merapi, le plus actif d'Indonésie, selon un nouveau bilan.

Parmi les victimes figure l'homme qui personnalise le volcan aux yeux des Indonésiens, Mbah Marijan, "le gardien spirituel" du Merapi, considéré comme une montagne sacrée par beaucoup.
Marijan, âgé d'environ 80 ans, a été découvert dans sa maison brûlée, à environ 4 km du cratère. "Au moins 25 personnes ont été tuées, dont Mbah Marijan. Un journaliste et deux sauveteurs indonésiens ont également péri", a indiqué Banu Hermawan, porte-parole de l'hôpital Sardjito à Yogyakarta, la grande ville universitaire située à 25 km du cratère. Un bébé de trois mois est également mort.

Mardi à 18h (heure locale), le volcan Merapi a émis à trois reprises des nuages de cendres volcaniques.

Lundi, les autorités avaient relevé à son maximum le niveau d'alerte face à un risque d'éruption imminente du Merapi. 19.000 personnes vivant dans un rayon de 10 km autour du cratère ont quitté les lieux, essentiellement des femmes, des enfants et des personnes âgées. En revanche, de nombreux fermiers sont retournés chez eux. Certains ont refusé d'évacuer pour s'occuper de leurs bêtes ou de leurs cultures.

Le Merapi est situé au beau milieu d'une région extrêmement peuplée, à 26 km de la grande ville de Yogyakarta. Plus d'un million de personnes vivent sous la menace d'une explosion de son dôme de lave, des nuées ardentes et des coulées de boue.

Séisme et tsunami ravagent les îles indonésiennes

Lundi soir, les îles indonésiennes ont été frappées par un séisme de magnitude 7,7, suivi d'un Tsunami.

Des vagues de trois mètres de haut ont dévasté une dizaine de villages côtiers de l'archipel des Mentawaï, au large de l'île de Sumatra, l'une des zones les plus menacées par les séismes en Indonésie.

"Au moins 154 personnes ont été tuées, tandis que 400 autres sont toujours portées disparues", a indiqué le chef des services de secours pour la province de Sumatra Ouest, M. Harmensyah. Il a souligné l'urgence d'apporter de l'aide aux survivants : "Ils ont perdu leurs maisons et ont besoin d'une aide importante. Des tentes ont été acheminées mais pas en nombre suffisant".

Parmi les disparus, figurent neuf Australiens, à bord d'un bateau de tourisme, le Southern Cross, qui se dirigeait vers l'une des îles et qui n'a donné aucune nouvelle depuis lundi. "Nous allons envoyer sur place un bateau et un avion pour participer aux recherches", a indiqué Andrew Judge, le directeur de SurfAid International, une association caritative australienne.

Les opérations de secours sont rendues difficiles par l'isolement des Mentawaï, difficiles d'accès et privés de communication.

Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono a prévu de se rendre dans l'après-midi à Padang, le port le plus proche sur Sumatra pour superviser les secours.

Depuis le tsunami de 2004, la communauté internationale a investi environ 60 millions de dollars pour construire un système d'alerte antitsunami dans l'océan Indien.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires