L'Inde se débarrasse enfin de la polio

13/01/14 à 14:45 - Mise à jour à 14:45

Source: Le Vif

L'Inde célèbre lundi trois années sans cas de polio et devrait donc prochainement pouvoir officialiser son éradication sur son sol, une réussite qui s'insère dans un contexte de recul du virus au niveau mondial.

L'Inde se débarrasse enfin de la polio

© Reuters

L'éradication de la polio est quasi officielle en Inde. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) devrait le constater en mars après avoir confirmé qu'aucun nouveau cas n'a été détecté depuis trois ans, le critère retenu pour décréter son éradication.
Le dernier cas de polio en Inde remonte en effet au 13 janvier 2011. Il s'agissait d'une fillette de 18 mois qui habitait un bidonville de Calcutta. L'Inde a réussi à éradiquer le fléau en menant un programme massif de vaccination.

La réussite indienne marque "un tournant monumental" et malgré la densité de sa population et ses problèmes sanitaires, "l'Inde a montré au monde sa capacité à vaincre la maladie", a déclaré Nicole Deutsch, chef des opérations de lutte contre la polio pour l'Unicef en Inde.

Un recul du virus au niveau mondial

Au niveau mondial, le nombre de cas est en baisse au Nigeria et en Afghanistan, deux des trois pays avec le Pakistan où la polio est à un niveau endémique. "L'année 2012 a été l'année où l'on a enregistré le plus faible nombre de cas dans les pays endémiques. Et pour 2013, il y en a jusqu'ici encore moins", toutes les vérifications n'étant pas terminées, indique à l'AFP Hamid Jafari, expert de la polio à l'OMS.

"Si cette tendance se poursuit, nous pourrions facilement voir la polio disparaître en 2014 en Afghanistan et au Nigeria", ajoute-t-il. Le Pakistan par contre, est freiné dans sa lutte contre la maladie, notamment car les talibans luttent contre les vaccinations. Des équipes médicales sont en effet régulièrement attaquées depuis la mort de Ben Laden. La CIA avait alors organisée une fausse campagne de vaccination pour identifier son ADN. En dépit des quelques succès, des cas sont réapparus dans la corne de l'Afrique - en particulier en Somalie - tandis que la Syrie apparaît comme le nouveau territoire inquiétant.

En savoir plus sur:

Nos partenaires