L'homme qui a laissé sa fille se noyer à Dubaï : les faits remontent à 1996

12/08/15 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

La police de Dubaï a affirmé mercredi que l'histoire, très commentée sur les réseaux sociaux, d'un homme d'origine asiatique qui a laissé sa fille se noyer à Dubaï plutôt que de laisser des secouristes l'assister, remontait en fait à 1996.

L'homme qui a laissé sa fille se noyer à Dubaï : les faits remontent à 1996

© iStock

"Oui c'est une vieille histoire qui remonte à 1996", a répondu la police de Dubaï par un tweet à une question de l'AFP.

Le site internet Emirates 24/7 a publié l'histoire en début de semaine, sans en préciser la date. Il citait un officier de police affirmant que le père avait laissé sa fille se noyer plutôt que de laisser des secouristes l'assister de crainte d'"être déshonoré".

Elle a été reprise par de nombreux médias dont l'AFP et a suscité sur les réseaux sociaux de nombreux commentaires mais aussi des critiques reprochant aux médias de recycler un vieux fait divers.

Dans une version actualisée, le site a précisé que l'officier de police qui a évoqué cet incident relatait en fait "certaines des pires affaires de sa carrière".

Selon le première version d'Emirates 24/7, la jeune fille de 20 ans était en train de se noyer lorsque deux sauveteurs sont venus lui porter secours. Mais son père "a commencé à être violent avec eux leur disant qu'il préférerait que sa fille soit morte plutôt qu'elle ne soit touchée par un inconnu", a affirmé au site le lieutenant-colonel Ahmed Burqibah, numéro deux du département de recherche et de secours de la police de Dubaï.

Selon lui, le père de la jeune fille, dont la nationalité n'a pas été précisée, a été arrêté et jugé pour avoir empêché les secours de sauver la vie de sa fille.

Avec l'Afp

En savoir plus sur:

Nos partenaires