L'extrême droite patrouille dans le métro lillois

19/03/14 à 10:31 - Mise à jour à 10:31

Source: Le Vif

A Lille, un mouvement d'extrême droite a lancé une "patrouille de sécurisation des transports en commun." Affublés de vestes jaunes, ces jeunes sillonnent le réseau lillois. Une initiative que dénonce fermement l'élu en charge des transports.

L'extrême droite patrouille dans le métro lillois

© Capture d'écran Génération identitaire

Pulls à capuche noir floqués d'un "génération anti-racaille" et veste jaunes sur le dos, ils se regroupent par vingtaine. Les jeunes militants du groupe "Génération identitaire" patrouillent dans le métro et les bus lillois, prétextant une hausse des agressions dans les transports en commun. "Prenant acte de l'incapacité de la mairie de Lille et des pouvoirs publics à endiguer la montée fulgurante de l'insécurité et l'explosion des violences dans les transports en commun de la métropole lilloise (augmentation de 65% des vols avec violence de janvier à août 2013, selon un document confidentiel révélé par la Voix du Nord, le 5 février 2014). Génération Identitaire Flandre-Artois-Hainaut a décidé de lancer des tournées de sécurisation dans les lignes de bus et de métro de la métropole afin de remédier à l'inaction de Transpole et des forces de l'ordre", justifie le groupe sur sa page Facebook.

Depuis vendredi, ils occupent le terrain pour "chasser la racaille" des transports publics. Sur le réseau, ils expliquent le pourquoi de leur présence aux usagers. "Sur la base de l'exemple des voisins vigilants, nous souhaitons créer un collectif de la jeunesse vigilante. Nous souhaitons que, dans le métro, dans les bus, tout le monde soit solidaire", explique l'un des jeunes, relayé par un journaliste d'Europe1.

Présents avec eux lors du premier jour de patrouille, ce même journaliste a recueilli les impressions des passagers. Et les réactions vont dans les deux sens. . "C'est un problème de société, si les gens étaient plus solidaires entre eux, il y aurait moins de délinquance et d'agressions", note une voyageuse. "Je pense que ce que vous faites, c'est honteux", en interpelle une autre.

Les élus déplorent l'initiative

Eric Qicquet l'élu en charge des transports à Lille a demandé l'interdiction de ces patrouilles. "On n'a pas besoin d'une bande de guignols pour sécuriser le réseau de transport public. Certains se font des mauvais films. Jouer avec les peurs, jouer avec les fantasmes, c'est le métier de l'extrême droite. Donc, l'insécurité c'est eux, avant tout", a-t-il déclaré au micro d'Europe 1.

Si l'invitation faite à de nombreux journaliste place cette action dans la catégorie "coup de com'", les membres du groupe Génération Identitaire Flandre ont annoncé qu'ils ne comptaient pas s'arrêter.

Nos partenaires