L'extrême droite allemande se radicalise face aux migrants

27/09/15 à 17:52 - Mise à jour à 18:13

Source: Belga

Le patron des renseignements intérieurs allemands a mis en garde dimanche contre une radicalisation de l'extrême droite face aux flux de migrants, alors que plusieurs manifestations hostiles aux réfugiés ont eu lieu ce week-end dans le pays.

L'extrême droite allemande se radicalise face aux migrants

Lors d'une manifestation d'extrême droite le 12 septembre dernier à Hambourg. © AFP/Henrik Jopsef Boerger

"Ce que nous voyons avec la crise des réfugiés, c'est la mobilisation de l'extrême droite (...) dans la rue, mais aussi d'une partie de l'extrême gauche" qui s'oppose à eux, a déclaré à la radio Deutschlandfunk Hans-Georg Maassen, le chef de l'Office de protection de la Constitution (Verfassungsschutz).

"Nous observons (...) que presque tous les extrémistes en Allemagne, qu'ils soient de droite, de gauche où islamistes, se radicalisent" et "deviennent plus enclins à la violence", a-t-il souligné, ajoutant que ce phénomène était particulièrement répandu au sein de l'extrême droite.

L'Allemagne s'attend à accueillir entre 800.000 et un million de migrants et réfugiés en 2015. Ces derniers mois, manifestations et attaques contre les foyers de réfugiés se sont multipliées, notamment à l'Est du pays.

Selon M. Maassen, 22 foyers ont ainsi été la cible d'incendies volontaires depuis le début de l'année.

Ce week-end, des manifestations ont ainsi eu lieu, notamment dans l'Est, et certaines ont donné lieu à des heurts avec la police, comme à Niederau, près de Dresde, berceau du mouvement anti-réfugiés Pegida.

Dans la nuit de samedi à dimanche, des policiers et des soldats ont protégé deux bus qui conduisaient une centaine de réfugiés dans un foyer. La nuit précédente, des militants d'extrême-droite, dont certains étaient alcoolisés, avaient déjà manifesté devant le foyer, un ancien supermarché qui était alors vide.

Vendredi soir, environ un millier de personnes au total ont manifesté dans plusieurs villes de Mecklembourg-Poméranie Occidentale (nord), comme à Stralsund où trois personnes ont été légèrement blessées lors de heurts avec des contre-manifestants.

A Leipzig, environ 400 sympathisants du groupe d'extrême-droite "Offensive pour l'Allemagne" ont manifesté samedi face à un millier de contre-manifestants. Les deux camps se sont jeté des pierres et des pétards.

En savoir plus sur:

Nos partenaires