L'ex-néonazi devenu militant antiraciste

28/11/16 à 10:57 - Mise à jour à 14:13

Source: Le Vif/l'express

Ado, il tabassait des Noirs. Adulte, il se veut vecteur d'espoir. La déradicalisation est possible, Christian Picciolini l'a réalisée. Le big boss d'un groupe néonazi ultraviolent américain, source d'inspiration du film American History X, est devenu militant antiraciste. Un long cheminement.

Il se souvient parfaitement de l'imposante bagnole, du crâne luisant et des grosses bottines qui écrasèrent le pétard qu'il était en train de savourer, cet après-midi-là, dans les rues de Chicago. "Avec ce joint, tu es en train de faire exactement ce que les Juifs et les communistes veulent que tu fasses !" A 14 ans, Christian Picciolini n'avait jamais vu un Juif et ne savait pas ce qu'était un communiste. "A part le Russe dans Rocky IV." Mais ces quelques mots s'installèrent insidieusement en lui. Comme les autres, ressassés ensuite. "Les immigrants sont là pour violer les femmes." "Les Noirs sont responsables de l'insécurité du quartier." "Les latinos ne font que vendre de la drogue." "Tu dois pouvoir réagir."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires