L'Europe prolonge l'aide aux producteurs de lait, fruits et légumes pour contrer l'embargo

30/07/15 à 18:06 - Mise à jour à 18:06

La Commission européenne a annoncé jeudi qu'elle allait proroger de plusieurs mois des mesures de soutien aux maraîchers et éleveurs adoptées face à l'embargo russe, alors que la grogne s'étend parmi les agriculteurs européens contre des prix trop bas.

L'Europe prolonge l'aide aux producteurs de lait, fruits et légumes pour contrer l'embargo

/ © istock

Ces mesures, pour l'essentiel des aides au stockage, seront prolongées jusqu'à fin février pour les produits laitiers, et jusqu'en juin 2016 pour les fruits et légumes, a précisé la Commission dans un communiqué. Elles avaient expiré fin juin pour les produits maraîchers et devaient s'arrêter fin septembre pour le secteur laitier.

"Nous devons continuer d'offrir un filet de sécurité pour rassurer les producteurs touchés", a commenté le commissaire européen à l'Agriculture, Phil Hogan, alors que la Russie a décidé de prolonger d'un an l'embargo sur les importations agroalimentaires européennes imposé en août 2014 en raison de la crise ukrainienne.

L'exécutif européen a assuré avoir obtenu l'aval des États membres pour permettre la prochaine adoption formelle de ces mesures, prévues dans le cadre de la Politique agricole commune (PAC).

Adepte de la régulation des cours agricoles par le marché, M. Hogan s'est gardé d'établir un lien entre ce nouveau coup de pouce et la fronde agricole qui s'étend en Europe contre des prix jugés trop bas, que ce soit sous le coup de l'embargo russe, des fluctuations de la demande mondiale ou de l'organisation des filières.

Mais la Commission est sous pression grandissante tant du secteur que de plusieurs gouvernements, français en tête, pour en faire plus, en particulier en faveur des éleveurs.

Les ministres européens de l'Agriculture tiendront une réunion extraordinaire le 7 septembre pour examiner de possibles mesures de soutien des cours.

Partie de France, étendue en Allemagne, la fronde agricole a aussi gagné la Belgique jeudi. Des producteurs laitiers et porcins ont mené des actions de ralentissements sur les routes et de blocages de dépôts de chaînes de supermarchés.

Au nom des producteurs laitiers européens, l'EMB (European Milk Board), qui revendique 100.000 membres à travers l'Europe, a pour sa part réitéré jeudi son appel à la mise en place d'un système de régulation et de prévention des crises, pour parer les effets de la suppression en avril des quotas régulant jusque-là la production.

Avec AFP

Nos partenaires