L'étrange destin de Baron Nishi

01/08/16 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Afp

Seul cavalier japonais à avoir jamais remporté une médaille olympique, Takeichi Nishi mena la grande vie dans le tout Hollywood avant de mourir sous les feux de l'armée américaine, pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'étrange destin de Baron Nishi

© Wikipedia

Vainqueur des jeux Olympiques de Los Angeles en 1932, celui qu'on nommait le "baron Nishi", titre hérité de son père, s'était imposé au sein du cercle huppé des stars du cinéma américain mené par le couple glamour Douglas Fairbanks et Mary Pickford. La ville de Los Angeles le voyait souvent mener une course folle à travers ses avenues au volant de décapotables de luxe ou sur la selle d'une Harley Davidson. Mais cette vie d'insouciance et de dépenses immodérées prit fin dans un tout autre rôle, celui d'un officier de la Cavalerie de l'armée impériale japonaise sur l'île d'Iwo Jima en 1945.

Sa popularité était telle que, selon la légende, l'armée américaine, pendant la terrible bataille d'Iwo Jima, lançait par haut-parleur des appels implorant le "baron Nishi" de se rendre plutôt que de connaître au combat une mort presque certaine. Le cavalier est le héros du film de Clint Eastwood "Lettres d'Iwo Jima" (2006) qui le représente en officier japonais racontant à un soldat américain blessé sa vie californienne et son amitié pour Fairbanks.

Né à Tokyo en 1902, Takeichi Nishi n'avait pas dix ans lorsque mourut son père, un ancien ministre des Affaires étrangères. Deux ans plus tard, il perdait aussi sa mère et héritait d'une gigantesque fortune familiale. Le jeune homme s'engagea plus tard dans la cavalerie japonaise, où il aimait arborer ses bottes de cheval Hermès.

En 1930, il fut envoyé à Los Angeles pour y inspecter les équipements olympiques. Il en embrassa vite la vie mondaine, côtoyant les vedettes du cinéma dont Charlie Chaplin.

Le cheval Uranus

C'est cette année-là qu'au cours d'un voyage en Italie, il acheta son cheval Uranus, qu'il monta lors de compétitions en Europe. Il remporta avec lui la victoire à Los Angeles. Sa façon de se donner en spectacle et ses exploits olympiques gagnèrent le coeur des Américains et la "Cité des Anges" le fit citoyen d'honneur. Dans sa maison de Tokyo, il gardait une collection de voitures de luxe et donnait des fêtes extravagantes pour ses connaissances étrangères, dont Fairbanks.

Il participa aux jeux Olympiques de Munich en 1936 mais ne se plaça que 20e au saut d'obstacle individuel et fit une chute lors de l'épreuve en équipe. Alors que le Japon était en guerre à travers l'Asie, le rôle des cavaliers devenait obsolète et il fut transféré dans une division de chars. En 1944, on l'envoya à Iwo Jima sous le commandement du général Tadamichi Kuribayashi où l'année suivante, l'une des plus terribles batailles du Pacifique se déroula. Quelque 22.000 Japonais, soit la quasi totalité des troupes impériales sur place, y périrent ainsi que 6.800 soldats américains.

Le baron Nishi était parmi les morts. Certains disent qu'il fut tué par des tirs de mitraillette, d'autres qu'il fut brûlé vif au lance-flammes, d'autres encore qu'il se suicida avec son pistolet. Pour la postérité, l'on raconte que son corps fut retrouvé chaussé de ses bottes Hermès et en culotte de cheval.

Uranus, lui, se trouvait à Tokyo et il mourut quelques jours plus tard.

Nos partenaires