L'étoffe d'un président

03/11/16 à 15:02 - Mise à jour à 15:56

Source: Le Vif/l'express

Blanc, marié et protestant... voilà à quoi devait ressembler le président américain typique et idéal dans le passé. Quid des candidats qui ne correspondaient pas à ce profil ? Et les futurs présidents devront-ils toujours se conformer à cette image ?

Andrew Jackson s'est imposé dans la course présidentielle en 1828. Il avait 61 ans, était marié, blanc et protestant, avec un passé militaire. Autant de caractéristiques typiques d'un président américain. Il n'avait pourtant pas exactement le même profil que ses six prédécesseurs, tous bien nés, sortis de grandes écoles et originaires de l'est des Etats-Unis. Jackson se présentait et se voyait lui-même comme un Américain ordinaire, sans racines aristocratiques, ne devant sa réussite qu'à lui seul. Un populiste et un héros militaire. Avec un minimum d'éducation dans l'enfance, il s'est tourné vers des études de droit. Jackson a su tirer parti de son profil atypique. Pour bien d'autres candidats depuis, la différence s'est plutôt révélée un obstacle dans la course à la présidence.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires