Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

17/12/17 à 09:45 - Mise à jour à 09:44
Du Le Vif/L'Express du 15/12/17

"L'espoir étouffé des Palestiniens"

En décrétant unilatéralement Jérusalem comme capitale d'Israël, ce que trois de ses prédécesseurs avaient refusé d'acter malgré une loi votée au Congrès en 1995, Donald Trump s'est comporté en petit président soucieux de privilégier son principal allié dans la région et de satisfaire son vivier électoral de chrétiens évangélistes.

Il s'est soustrait de la sorte à sa responsabilité de chef de la première puissance mondiale et de médiateur principal du conflit israélo-palestinien. Certes, il a officiellement laissée ouverte la porte des négociations en renvoyant la définition du statut final de Jérusalem aux discussions entre les deux parties concernées. Mais il aurait pu, pour répondre aux inévitables craintes des Palestiniens, assortir sa déclaration d'une initiative nouvelle de nature à motiver les belligérants à revenir autour de la table et à crédibiliser les efforts que son gendre Jared Kushner est censé avoir entrepris depuis des mois pour raviver l'espoir d'un accord de paix...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires