L'Espagne rejette le référendum d'indépendance de la Catalogne

09/04/14 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Source: Le Vif

Ce mardi, le Parlement espagnol a rejeté en masse la demande d'un référendum d'autodétermination pour la Catalogne. Celui-ci aura pourtant bien lieu selon les représentants catalans.

L'Espagne rejette le référendum d'indépendance de la Catalogne

© Belga Image

299 voix contre, 47 pour et une abstention. C'est le score qu'a récolté hier au Parlement espagnol la demande de référendum de la Catalogne pour son autodétermination. En ouverture de la séance, Jordi Turull, le représentant de la coalition Convergència i Unió (CiU) du président catalan Artur Mas, déclarait "Nous sommes conscients que nous allons prendre la décision politique la plus importante de notre histoire récente. Soyez sûrs que le moment est venu que la Catalogne vote et décide de son avenir."

Région riche d'Espagne, la Catalogne estime que la répartition des rentrées fiscales est inégalitaire et à son désavantage. Depuis de nombreuses années, la région du nord-est du pays milite pour son indépendance via des actions comme cette gigantesque chaîne humaine en septembre 2013. Seulement, les indépendantistes se heurtent au refus catégorique du gouvernement espagnol de leur laisser ce droit d'autodétermination.

"Je défends une Catalogne qui reste en Espagne parce que je ne peux pas concevoir une Espagne sans Catalogne, ni une Catalogne hors de l'Espagne et de l'Europe" a déclaré hier le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

Selon lui, "la Catalogne serait plus pauvre, sortirait de l'Union européenne, de l'euro, perdrait tous ses droits en tant que (région) espagnole".

"Ce n'est pas vrai que la Catalogne souffre d'une oppression insupportable. Ce n'est pas vrai qu'on asphyxie la langue et qu'on torpille le bien-être social. Et il n'est pas vrai non plus qu'on n'aide pas dans les difficultés. Et ce n'est pas vrai non plus que dans les pays civilisés, quand une région veut se séparer, on lui ouvre la porte pour qu'elle s'en aille", a-t-il plaidé en faisant référence à l'Écosse qui devrait également organiser un référendum le 18 septembre 2014 pour déterminer son indépendance.

Les indépendantistes catalans ont d'ores et déjà affirmé que le résultat de ce vote ne changeait pas leurs plans de référendum et leur volonté d'accéder à l'indépendance le 23 avril 2015, jour de la Sant Jordi, le saint patron des Catalans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires