L'Egypte coupée du monde au quatrième jour des manifestations

28/01/11 à 09:04 - Mise à jour à 09:04

Source: Le Vif

Le réseau internet était inaccessible vendredi matin en Egypte, a-t-on appris auprès d'usagers et d'hôtels au Caire et en province, alors que des appels ont été lancés pour de nouvelles manifestations antigouvernementales dans la journée.

L'Egypte coupée du monde au quatrième jour des manifestations

© EPA

"Le réseau internet est coupé aujourd'hui en Egypte", a déclaré la réception d'un grand hôtel de la capitale, une information confirmée par d'autres établissements.

Plusieurs particuliers à travers le pays ont également confirmé ne pas avoir accès au web. L'internet a été largement utilisé par les militants appelant aux manifestations hostiles au régime du président Hosni Moubarak qui secouent le pays depuis mardi.

De nouveaux appels ont été lancés pour des manifestations vendredi, à l'issue des traditionnelles prières musulmanes qui ont lieu en milieu de journée.

Le pouvoir annonce "des mesures décisives" contre les manifestants
Le ministère égyptien de l'Intérieur a averti qu'il allait prendre "des mesures décisives" contre les manifestants qui comptent protester de nouveau vendredi contre le pouvoir du président Hosni Moubarak.

L'avertissement, publié dans la nuit de jeudi à vendredi, survient alors que des groupes de l'opposition ont annoncé qu'ils allaient organiser des manifestations "de la colère" dans plusieurs villes du pays vendredi après les prières hebdomadaires, dans la foulée de la vague de protestation contre le pouvoir qui a déjà fait sept morts, cinq manifestants et deux policiers, et des dizaines de blessés.

"Le ministère de l'Intérieur renouvelle sa mise en garde contre de telles actions et affirme que des mesures décisives seront prises pour y faire face, en conformité avec la loi", indique un communiqué.

Des manifestations sans précédent réclamant le départ du président Moubarak se succèdent depuis mardi. L'opposant égyptien le plus en vue, Mohamed ElBaradei, est arrivé jeudi au Caire, proposant de mener une éventuelle transition politique. Les Frères musulmans, principale force de l'opposition, ont annoncé qu'ils participeraient aux manifestations prévues vendredi. Jusqu'ici, ils avaient appuyé du bout des lèvres les manifestations, laissant à leurs membres le choix d'y participer.

20 membres et dirigeants des Frères musulmans arrêtés Au moins vingt membres des Frères musulmans, première force d'opposition en Egypte, ont été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé à l'AFP l'avocat de cette formation, Abdelmoneim Abdel Maqsoud.

Parmi les personnes arrêtées à leur domicile, figurent cinq anciens députés et cinq membres du bureau politique, dont les dirigeants les plus connus sont Essam El-Eriane et Mohammed Moursi.

Les Frères musulmans, principale force de l'opposition, ont annoncé qu'ils participeront aux manifestations "de la colère" prévues Hosni Moubarak. Jusqu'ici ils avaient appuyé du bout des lèvres les manifestations qui ont commencé mardi, laissant à leurs membres le choix d'y participer.

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a "renouvelé sa mise en garde contre de telles actions et affirmé que des mesures décisives seront prises pour y faire face, en conformité avec la loi".

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires