L'Écosse se rapproche de l'indépendance

07/09/14 à 09:30 - Mise à jour à 17:50

Les partisans de l'indépendance de l'Ecosse sont pour la première fois en tête dans un sondage qui doit être publié dimanche, à onze jours du référendum, par le Sunday Times.

L'Écosse se rapproche de l'indépendance

Le sondage YouGov/Sunday Times a recueilli 51% d'opinions favorables à l'indépendance de l'Ecosse. © BELGAIMAGE/Andy Buchanan

Selon ce sondage YouGov/Sunday Times, le camp du "oui", favorable à l'indépendance, remporte 51% d'opinions favorables alors que le camp des opposants n'en compte que 49%.

Bien que l'écart de deux points s'inscrive dans la marge d'erreur reconnue par le sondage, les résultats accroissent d'une manière spectaculaire le suspense avant le référendum du 18 septembre, donnant des chances sérieuses au Parti national du Premier ministre écossais Alex Salmond.

Les unionistes de "Better Together", partisans d'un maintien de l'Ecosse au sein du Royaume Uni, ont été largement en tête des sondages pendant des mois, mais l'écart avec les indépendantistes s'est considérablement réduit dans les récents sondages ces derniers jours.

Il y a un mois, un sondage YouGov publié le 7 août accordait 61% des intentions de vote aux adversaires de l'indépendance et 39% aux indépendantistes, soit un écart de 22 points.

Les partisans du non détaillent nouveaux transferts de pouvoir au parlement écossais

"L'Ecosse est confrontée à un choix très très important. Si les gens pensaient pouvoir rester à la maison et ne pas avoir besoin d'aller voter non pour éviter la séparation, ils ne peuvent plus le penser aujourd'hui", a déclaré dimanche matin sur la BBC le ministre conservateur des Finances George Osborne.

L'ancien ministres des Finances Alistair Darling, directeur de la campagne "Better Together", a également reconnu que ce dernier sondage annonçait un référendum "très serré".

Les partisans du maintien au sein du Royaume-Uni s'apprêtent à présenter leur dernier va-tout en détaillant de nouveaux transferts de pouvoir au Parlement écossais. "Vous allez voir dans les prochains jours un plan d'action pour donner plus de pouvoirs à l'Ecosse. Plus de pouvoirs fiscaux, plus de pouvoirs sur les dépenses (publiques), davantage de propositions pour des pouvoirs portant sur le système de protection sociale", a fait valoir le ministre des Finances.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires