"L'échec d'Assad a conduit à la mort de 300.000 personnes"

10/10/16 à 17:46 - Mise à jour à 17:46

Source: Afp

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a accusé le président syrien Bachar al-Assad d'avoir causé la mort de 300.000 personnes en Syrie en échouant dans son rôle de leader, dans une interview à la radio allemande Deutsche Welle.

"L'échec d'Assad a conduit à la mort de 300.000 personnes"

Assad © Reuters

"Il est vrai qu'à cause de l'échec de son leadership énormément de personnes sont mortes, plus de 300.000 personnes sont mortes", a déclaré le secrétaire général de l'ONU selon des extraits de cette interview diffusés lundi.

"Nous aurions dû empêcher Srebrenica, nous aurions dû empêcher le génocide rwandais. A Alep, nous faisons tout notre possible", a assuré Ban Ki-moon dans cette interview qui doit être diffusée dans sa totalité mercredi.

"J'ai exhorté le secrétaire d'État (américain John) Kerry et le côté russe à restaurer le cessez-le-feu afin que nous puissions fournir une assistance humanitaire vitale (...) aux cinq millions de personnes qui sont dans des zones assiégées et des zones difficiles à atteindre", a ajouté le Sud-coréen.

Les relations entre Moscou et Washington se sont encore détériorées depuis l'échec de la trêve en Syrie qu'ils avaient initiée en septembre et qui n'a duré qu'une semaine.

L'armée du président syrien Bachar al-Assad, appuyée par les frappes de l'aviation russe, a depuis lancé une offensive d'envergure contre Alep et progresse rue après rue pour reprendre les quartiers est de la deuxième ville de Syrie, contrôlés par les rebelles depuis 2012.

Alep est un des principaux enjeux du conflit syrien, qui a fait plus de 300.000 morts depuis 2011 et provoqué la pire tragédie humanitaire depuis la Seconde guerre mondiale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires