L'e-Call obligatoire en Europe pour 2015

11/02/14 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Le Vif

D'ici 2015, toutes les voitures vendues en Europe devront être équipées d'un "e-Call". Un système qui permet d'appeler les secours soit manuellement par le conducteur soit automatiquement en cas d'accident.

L'e-Call obligatoire en Europe pour 2015

© Image Globe

La commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs a adopté mardi une disposition concernant l'obligation pour toutes voitures vendues dans l'Union européenne d'être équipée d'un "e-Call" .

Lors de la présentation du projet en 2009, celui-ci avait remporté le soutien de plusieurs états, dont la Belgique. D'autres états européens s'étaient néanmoins montrés plus récalcitrants, essentiellement pour des raisons économiques liées au coût de l'installation, révèle l'association européenne des concessionnaires d'autoroutes et ouvrages à péage (AISCAT) dans son étude sur l'initiative "e-Call".

L'installation est aujourd'hui estimée à moins de 100 euros sur le coût global à l'achat d'une voiture neuve. Les premiers tests du système e-Call effectués en Europe remontent à 2011, mais seulement 0,7 pour cent des conducteurs en bénéficient à l'heure actuelle. En rendant ce système obligatoire et généralisé, l'Europe espère sauver jusqu'à 2.500 vies par an, mais aussi réduire la gravité des blessures en permettant aux urgences d'arriver plus rapidement sur place.

"En cas d'accident, le système composera automatiquement un numéro d'urgence." précise Marc Tarabella, eurodéputé en charge de la Protection des consommateurs, dans "l'Avenir". "L'intérêt majeur du système est qu'il avertit immédiatement les services d'urgence de la position précise de l'accident. Cela permettra de réduire de 50% dans les zones rurales et de 40% dans les zones urbaines le temps d'arrivée des services de secours."

Le choix du numéro est laissé aux États. Il pourra s'agir du numéro européen (112) ou des centres d'urgence mis en place par des constructeurs. L'usage et fonctionnement de l "e-Call" devront aussi être strictement délimités afin que ce dernier ne surcharge pas les centres d'urgence avec des appels inutiles.

En savoir plus sur:

Nos partenaires