L'Australie annonce un retrait anticipé de ses troupes en Afghanistan

17/04/12 à 09:56 - Mise à jour à 09:56

Source: Le Vif

L'Australie va retirer l'essentiel de ses troupes d'Afghanistan en 2013 avec un an d'avance sur le calendrier fixé par l'Otan, a annoncé mardi le Premier minstre australien, Julia Gillard.

L'Australie annonce un retrait anticipé de ses troupes en Afghanistan

© Reuters

L'Australie va retirer l'essentiel de ses troupes d'Afghanistan en 2013 avec un an d'avance sur le calendrier fixé par l'Otan pour le départ des forces de la coalition internationale, a annoncé mardi le Premier ministre australien, Julia Gillard.

Malgré la mort de 32 (BIEN: 32) de ses soldats depuis 2001, l'Australie a assuré à maintes reprises qu'elle respecterait le calendrier de retrait complet fixé par l'Otan pour la fin 2014, et maintiendrait ses 1.500 soldats engagés dans le pays jusqu'à cette échance.

Mme Gillard détaillera les intentions australiennes au sommet de l'Otan à Chicago le mois prochain. "J'ai désormais confiance dans le fait que (le sommet de) Chicago reconnaîtra la mi-2013 comme un jalon dans la stratégie internationale" en Afghanistan, a-t-elle dit dans un discours à l'Institut asutralien de politique stratégique à Sydney. Cette échance est un "point de repère crucial pour les forces internationales qui pourront passer à un rôle de soutien à travers l'Afghanistan", a-t-elle dit.

Feu vert du président afghan

Le retrait commencera dès que le président afghan Hamid Karzaï aura donné son feu vert pour le transfert de la sécurité aux forces nationales dans la province d'Uruzgan (sud) où sont stationnées la majorité des soldats australiens, a-t-elle précisé. La décision du président Karzaï est attendue "dans les mois à venir".

Le retrait devrait ensuite prendre de 12 à 18 mois, selon Mme Gillard. La force de l'Otan en Afghanistan, l'Isaf, présente dans le pays depuis fin 2001, doit transférer la responsabilité de la sécurité aux autorités nationales avant un départ des troupes étrangères du pays fin 2014.

Ce retrait est qualifié de prématuré par de nombreux observateurs en raison du niveau d'impréparation des forces de sécurité afghanes. Malgré la présence de 130.000 soldats de l'Isaf, aidant 352.000 militaires et policiers afghans, Kaboul n'a pas réussi à défaire l'insurrection menée par les talibans. Les attaques ont repris de plus belle depuis la fin de l'hiver.

Le Vif.be, ave L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires