L'austérité nuit surtout aux femmes

27/04/15 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Belga

Selon un rapport ONU Femmes rendu public lundi, les politiques d'austérité nuisent à la promotion et à la place des femmes dans le monde du travail.

L'austérité nuit surtout aux femmes

Illustration (photo prise lors de la Journée international des femmes, à l'Apéro national où les boissons étaient offertes aux femmes) © BELGA/Nicolas Maeterlinck

Dans le monde, le salaire moyen des femmes est toujours inférieur de 24% à celui des hommes, un écart qui s'amplifie encore si les femmes ont des enfants.

Dans les pays européens, les politiques d'austérité mises en place ont doublement nui à la cause des femmes qui sont à la fois plus dépendantes des services publics au quotidien et y sont aussi davantage représentées au niveau de l'emploi.

"Afin de développer des économies plus justes et plus durables, qui fonctionnent pour les femmes et les hommes, un avenir avec plus d'austérité et de coupes budgétaires ne conviendra plus", souligne le rapport, publié vingt ans après la quatrième Conférence mondiale sur les femmes.

Dans les régions en développement, note le rapport, jusqu'à 95% des emplois occupés par les femmes ne sont pas protégés par les lois sur le travail et ne bénéficient pas de protection sociale.

Mais dans les pays occidentaux aussi, les écarts restent importants. En France et en Suède, sur toute une vie, une femme peut s'attendre à gagner 31% de moins qu'un homme. En Allemagne et en Turquie, c'est même respectivement 49% et 75% de moins.

En savoir plus sur:

Nos partenaires