L'armée ukrainienne mise en état d'alerte

01/03/14 à 21:23 - Mise à jour à 21:23

Source: Le Vif

L'armée ukrainienne a été "mise en état d'alerte", a annoncé samedi le président d'Ukraine par intérim, Olexandre Tourtchinov, à l'issue d'une réunion du conseil de sécurité nationale et de défense. Cette décision intervient peu après le vote par le Parlement russe autorisant un "recours aux forces armées" en Ukraine.

L'armée ukrainienne mise en état d'alerte

© Reuters

"J'ai donné l'ordre de mettre l'armée en état d'alerte, de renforcer la protection des centrales nucléaires, des aéroports et des sites stratégiques", a déclaré Olexandre Tourtchinov lors d'un bref point presse. "Nous sommes persuadés que la Russie ne lancera pas d'intervention car cela signifierait la guerre et la fin de toute relation entre les deux pays", a pour sa part déclaré le Premier ministre Arseni Iatseniouk. Le chef du gouvernement a déclaré avoir eu un entretien avec son homologue russe Dmitri Medvedev au cours duquel il a demandé que la Russie "fasse revenir ses forces de Mer Noire dans leurs casernes pour faire baisser la tension". "Une intervention militaire serait inacceptable car ce serait une violation de tous les accords internationaux", a-t-il dit.

L'OTAN appelle la Russie à "respecter la souveraineté de l'Ukraine"

Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a appelé samedi soir la Russie à "respecter la souveraineté de l'Ukraine", assurant que les alliés se "coordonnaient" au moment où le recours à l'armée russe en Crimée a été approuvé par le Conseil de la Fédération (sénat) russe à la demande du président Vladimir Poutine.

"La Russie doit respecter la souveraineté de l'Ukraine, son intégrité territoriale et ses frontières, notamment en ce qui concerne les mouvements de forces russes en Ukraine", a-t-il posté sur son compte Twitter. Les 28 pays membres sont "en train de se coordonner étroitement à propos de la situation en Ukraine", a ajouté M. Rasmussen, alors que l'armée ukrainienne a été mise samedi en état d'alerte, selon le président par intérim Olexandre Tourtchinov, peu après le vote par le Parlement russe autorisant un "recours aux forces armées" en Ukraine.

Le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevicius a, pour sa part, réclamé que l'Otan discute, lors d'une réunion du Conseil de l'Atlantique nord, de la situation en Ukraine. Il a évoqué l'article 4 du traité de Washington, fondateur de l'Alliance atlantique, qui stipule que les alliés "se consulteront chaque fois que, de l'avis de l'une d'elles, l'intégrité territoriale, l'indépendance politique ou la sécurité de l'une des parties sera menacée".

Nos partenaires