L'armée belge encore un an en Afghanistan

14/12/13 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Le Vif

L'armée belge restera présente en Afghanistan tout au long de l'année 2014, jusqu'à la fin de la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf, dirigée par l'Otan), et affectera au second semestre une frégate au sein de l'opération anti-piraterie Atalanta de l'Union européenne autour de la Corne de l'Afrique, selon le projet d'"engagements opérationnels" approuvé par le Conseil des ministres.

L'armée belge encore un an en Afghanistan

© Reuters

"La Belgique maintiendra la plupart de ses contributions actuelles dans les opérations en cours de l'Otan, de l'UE et de l'ONU en 2014", a expliqué samedi le cabinet du ministre de la Défense, Pieter De Crem, dans un communiqué. En ce qui concerne l'Isaf, la Belgique restera principalement présente sur deux sous-théâtres. Dans le nord de l'Afghanistan, l'armée continuera à participer à la formation de l'armée nationale afghane (ANA) en fournissant des instructeurs dans les centres d'instruction et en soutenant les efforts allemands dans la base de Mazar-i-Sharif. Dans le sud, à Kandahar, où est déployé un détachement d'une centaine d'hommes, six chasseurs-bombardiers F-16 continueront à fournir un appui aérien aux troupes terrestres de l'Isaf.

En 2014, la Défense poursuivra sa mission de déminage au Liban et fournira une capacité limitée de génie de construction, poursuit le communiqué. Dans le cadre des opérations de l'UE, la Belgique continuera à contribuer à la mission d'entrainement des forces armées maliennes (EUTM Mali) avec un détachement de "Force Protection" chargé d'assurer la sécurité des insructeurs européens. La frégate "Léopold I" participera à l'opération Atalanta de lutte contre la piraterie somalienne autour de la Corne de l'Afrique au second semestre, indique encore la Défense.

Nos partenaires