L'ambassadeur russe n'a pas apporté la preuve d'un bombardement d'un F-16 belge en Syrie

20/10/16 à 15:24 - Mise à jour à 15:24

Source: Belga

L'ambassadeur de Russie en Belgique n'a pas apporté la preuve d'une implication d'un F-16 belge dans un bombardement en Syrie, dans la région d'Alep, a indiqué jeudi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, devant la Chambre. Son collègue de la Défense a quant à lui répété qu'aucun appareil belge n'était présent dans la région à ce moment.

L'ambassadeur russe n'a pas apporté la preuve d'un bombardement d'un F-16 belge en Syrie

© Belga

L'ambassadeur a été convoqué aux Affaires étrangères pour entendre le mécontentement des autorités belges à propos des accusations portées par la Russie sur l'implication de la Belgique dans la mort d'au moins six civils dans un bombardement en Syrie.

L'entretien a duré près d'une heure et a réuni l'ambassadeur de Russie, l'ambassadeur en charge des relations avec la Russie à Bruxelles et un représentant du cabinet de M. Reynders.

M. Reynders a une nouvelle fois fustigé l'attitude de la Russie. Selon lui, ces accusations poursuivent d'autres motifs, dont celui d'affaiblir la coalition formée contre Daech et à laquelle la Belgique participe. "Je vois cela aussi comme une façon de présenter sous un jour meilleur leurs propres dégâts collatéraux en Syrie", a-t-il ajouté.

L'opposition a réclamé plus de transparence de la part de la Belgique dans ses opérations en Irak et en Syrie.

Nos partenaires