Kim Jong-Un propose, Séoul rejette

18/04/13 à 07:52 - Mise à jour à 07:52

Source: Le Vif

La Corée du Nord a dressé jeudi une liste de conditions pour reprendre le dialogue avec son voisin du Sud et les Etats-Unis, dont le retrait des sanctions de l'ONU et la fin des manoeuvres militaires conjointes américano-sud-coréennes. Séoul rejette ses conditions qu'elle qualifie d'incompréhensibles.

Kim Jong-Un propose, Séoul rejette

© Image Globe

"Si les ennemis (à savoir) les Etats-Unis et le Sud (...) veulent réellement le dialogue et la négociation, ils devraient prendre ces mesures", a déclaré le Commission nord-coréenne de défense nationale dans un communiqué. Ces conditions devraient très vraisemblablement être rejetées par Séoul et Washington, qui exigent, eux, que la Corée du Nord fasse un geste en faveur d'une dénucléarisation.

Depuis un 3e essai nucléaire nord-coréen le 12 février, et un nouveau train de sanctions de l'ONU à l'égard de Pyongyang, la tension est remontée en flèche sur la péninsule coréenne. Les conditions d'une reprise d'une dialogue sont à présent le thème dominant, après plusieurs jours passés dans la crainte d'un nouveau tir de missile par le Nord, aux alentours du 101e anniversaire de la naissance du fondateur du pays, grand-père du dirigeant actuel Kim Jong-Un, le 15 avril.

L'armée nord-coréenne s'est en fait bornée à lancer un ultimatum à Séoul, ajoutant que si le Sud voulait vraiment le dialogue et les négociations, "elle devrait présenter des excuses pour toutes les actions hostiles à la Corée du Nord". La nouvelle présidente de Corée du Sud Park Geun-Hye et le secrétaire d'Etat américain John Kerry, lors de sa récente visite en Asie du nord-est, ont tous deux souligné qu'une reprise du dialogue ne se ferait que si le Nord "changeait son comportement" et respectait ses obligations internationales, notamment sur son programme nucléaire.

Dans son communiqué publié jeudi, la Commission de défense nationale appelle au "retrait des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU concoctées pour des raisons grotesques".

"Deuxièmement, vous devez dire au monde entier que vous ne vous livrerez pas à la répétition d'une guerre nucléaire qui menace notre nation. Le dialogue et les jeux de guerre ne peuvent pas aller ensemble", a-t-elle ajouté. La Commission réclame également le retrait des "engins américains" utilisables pour une guerre nucléaire sur la péninsule coréenne et la promesse de ne plus jamais y avoir recours.

Séoul rejette les conditions du Nord

La Corée du Sud a qualifié jeudi d'"incompréhensibles" les conditions posées par le Nord à une reprise du dialogue avec
Séoul et Washington et a pressé Pyongyang d'opter pour des échanges avec la communauté internationale et de cesser ses demandes "absurdes". "Les demandes de la Corée du Nord sont totalement incompréhensibles. C'est absurde", a réagi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Corée du Sud, commentant notamment la demande du Nord d'un retrait des sanctions de l'ONU. "Nous demandons instamment au Nord d'arrêter d'émettre des demandes aussi incompréhensibles et de faire des choix judicieux, comme nous l'y avons encouragé à plusieurs reprises", a ajouté le porte-parole Cho Tai-Young.



Nos partenaires