Kamel Daoud : "Je me sens plus en sécurité en Algérie qu'en France"

15/09/16 à 11:06 - Mise à jour à 11:57

Source: Knack

Kamel Daoud n'a pas froid aux yeux. Son premier roman, le magistral "Meursault: contre-enquête" (2013) répond à l'"Étranger" d'Albert Camus. Et bien qu'on ait prononcé une fatwa contre lui, l'écrivain algérien continue à donner son avis sur les sujets brûlants. "Ce n'est pas nous les Arabes contre vous les Européens. Ensemble, nous représentons l'humanité, et de l'autre côté flotte le drapeau noir de la barbarie de l'EI."

Fin février, vous avez décidé d'arrêter d'écrire pour les médias, après une vive polémique à propos d'un article écrit peu après les agressions sexuelles de la Saint-Sylvestre à Cologne. Vous expliquez la vague d'agressions par le rapport malade à la femme dans le monde musulman. Un collectif d'intellectuels français vous a traité d'islamophobe dans Le Monde. Cette pétition a-t-elle été la goutte qui a fait déborder le vase ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires