Joie et désespoir de retrouver sa maison après la décrue en République Tchèque

07/06/13 à 09:48 - Mise à jour à 09:48

Source: Le Vif

Les Tchèques, victimes des inondations qui ont sévi dans leur pays depuis plusieurs jours, faisant au moins huit morts, ont commencé à retourner dans leurs maisons vendredi, certains désespérés en constatant les dommages, d'autres heureux d'avoir sauvé ce qu'ils ont pu.

Joie et désespoir de retrouver sa maison après la décrue en République Tchèque

© Reuters

Cependant, parmi les 19.000 personnes qui ont été forcées de quitter leur domicile, nombre d'entre elles ne peuvent toujours pas y retourner après le déluge qui a fait au moins huit morts et cinq disparus à travers le pays.

A Horin, un village au confluent des rivières Vltava et de l'Elbe, dont 700 habitants ont été évacués mardi, un habitant raconte comment la vague de trois mètres a traversé le village, onze ans après les inondations dévastatrices de 2002 qui avaient fait 17 morts.

"Nous avons eu 4,5 mètres en 2002", a raconté cet homme en traversant le village à bord d'un bateau à moteur. "Beaucoup de maisons n'ont pas encore eu de façade refaite depuis la dernière fois", indique-t-il.

A Putim, un village inondé dans le sud du pays, Jiri Kozak a réussi à évacuer son zoo privé comprenant avant l'arrivée de la crue 50 espèces d'animaux, dont des perroquets, des serpents, des tortues et des kangourous.

"J'avais peur que beaucoup d'animaux meurent. Je me disais que je devrais leur présenter mes excuses pour les avoir gardés ici", a-t-il dit sans dissimuler son émotion.

Au total, 22.800 pompiers ont été déployés pour des travaux de sauvetage, dont environ 18.500 volontaires, a déclaré leur porte-parole Nicole Zaoralova.

En savoir plus sur:

Nos partenaires