Japon: l'épouse du Premier ministre Shinzo Abe visite Pearl Harbor

22/08/16 à 10:48 - Mise à jour à 10:47

Source: Belga

Akie Abe, épouse du Premier ministre japonais Shinzo Abe, s'est rendue au mémorial de Pearl Harbor, dans l'archipel d'Hawaï, 75 ans après l'attaque surprise menée par les forces japonaises, précipitant l'entrée des Etats-Unis dans la Seconde guerre mondiale.

Japon: l'épouse du Premier ministre Shinzo Abe visite Pearl Harbor

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe et sa épouse Akie Abe. © BELGAIMAGE

Sur une dizaine de photos postées lundi sur son compte Facebook, on voit la Première dame se recueillir devant le mur portant les noms des 2.400 soldats qui ont péri dans les bombardements japonais du 7 décembre 1941. On y aperçoit aussi l'épave du cuirassé USS Arizona torpillé et coulé.

"J'ai offert des fleurs et mes prières au mémorial de l'USS Arizona à Pearl Harbor", peut-on lire dans un message accompagnant ces clichés.

"Nous savons que Mme Abe visite Hawaï pour assister à un forum sur le milieu marin. C'est une visite personnelle", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, lors d'un point presse régulier, se refusant à tout commentaire.

Il a par ailleurs démenti tout projet de déplacement à Hawaï du Premier ministre Shinzo Abe, une possibilité qui avait été évoquée par les médias japonais en mai. Ces rumeurs faisaient écho à la venue historique de Barack Obama à Hiroshima, ville de l'ouest dont la destruction par une bombe atomique américaine en août 1945 a conduit à la reddition japonaise et fermé le chapitre de la guerre du Pacifique.

"Nombreux sont ceux qui ont dû mener de nouvelles réflexions sur le bombardement de la ville de Hiroshima et la guerre après la visite du président Obama", a déclaré Mme Abe au magazine en ligne Gendai Business, qui a couvert sa visite à Hawaï. "Quels que soient les divers débats et opinions qui existent sur Pearl Harbor, nous devons aller au-delà de la haine et de la colère, et transmettre ces souvenirs aux prochaines générations".

Connue pour son indépendance d'esprit, Akie Abe, 54 ans, tantôt adoucit l'image de son époux tantôt donne des gages aux partisans nationalistes de celui-ci.

Elle s'est déjà fait remarquer cet été en rencontrant des opposants à la présence militaire américaine sur l'archipel méridional d'Okinawa. Elle a aussi par le passé dit son opposition à l'énergie nucléaire, alors même que Shinzo Abe est engagé dans une politique de redémarrage des réacteurs atomiques progressivement arrêtés après la catastrophe de Fukushima de mars 2011.

Occasionnellement, elle se rend au sanctuaire patriotique Yasukuni, perçu par les pays voisins comme le symbole du militarisme nippon.

Nos partenaires