Jamais vie publique et vie privée ne se sont autant confondues que lors de la présidentielle de 2007

11/01/17 à 08:25 - Mise à jour à 08:25

Source: Le Vif/l'express

A droite et à gauche, deux couples au bord de la rupture. Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal font campagne sur plusieurs fronts.

Rivaux dans la bataille, égaux dans la tourmente. Invincibles à l'extérieur, brisés de l'intérieur. Adversaires le jour, alliés d'infortune la nuit. Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, par l'une de ces coïncidences avec lesquelles le destin s'amuse, mènent chacun deux campagnes en 2007 : l'une, offensive, violente, pour le pouvoir ; l'autre, ardente, désespérée, par amour. Ce combat-là, celui qui les jette dans les bourrasques du coeur, les laisse échoués tous les deux : Nicolas Sarkozy conquiert l'Elysée mais il ne réussit pas à empêcher son épouse, Cécilia, de le quitter ; elle obtient le divorce quelques mois plus tard. Ségolène Royal rassemble sur son nom presque 17 millions de voix, mais elle renonce à co...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires