Italie : un séisme fait six morts et une cinquantaine de blessés

20/05/12 à 11:48 - Mise à jour à 11:48

Source: Le Vif

Au moins six personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées après un fort séisme qui a frappé dans la nuit de samedi à dimanche la célèbre région de Ferrare (nord-est de l'Italie), au patrimoine classé, détruisant hangars, maisons et clochers.

Italie : un séisme fait six morts et une cinquantaine de blessés

© AFP

Parmi les victimes figurent quatre ouvriers qui travaillaient de nuit dans des usines. Un Marocain de 29 ans a été tué par la chute d'une poutrelle lors de l'écroulement d'un hangar d'une fabrique de polystyrène expansé à Ponte Rodoni di Bondeno. Deux autres ouvriers italiens ont succombé dans une usine de céramique à Sant-Agostino, quand le toit est tombé sur eux. Le corps d'un quatrième ouvrier a été retrouvé dans la matinée sous les décombres d'une fonderie dans un autre village de la zone.

Deux femmes sont décédées après avoir été prises de malaise à la suite du déclenchement du séisme : une Allemande de 37 ans qui était en déplacement de travail, près de Bologne et une femme de plus de cent ans.

En revanche, une petite fille de 5 ans restée emprisonnée sous les ruines de sa maison à Finale Emilia a été sauvée par les pompiers grâce à un échange téléphonique par-delà l'Atlantique. "Mon fils, à New-York était sur internet quand il a vu la nouvelle du tremblement de terre. Il nous a tout de suite appelés. Et c'est d'Amérique qu'il a réussi à alerter les secours que nous n'arrivions pas à joindre", a raconté à l'Ansa Adriano Ziosi, 64 ans. "La fillette est restée calme, alors qu'elle était recouverte d'un mètre et demi de décombres. Son papa s'est démenée comme un lion pour lui libérer le visage et la faire respirer. La protection civile a fait le reste", a raconté un voisin, Andrea Giovanardi, 50 ans, qui a participé aux premiers secours.

Une cinquantaine de personnes ont été blessées dans la région de Ferrare et de Modène, zone de l'épicentre, mais aucune ne serait gravement atteinte.

Le séisme, de magnitude révisée à 6 (5,9 dans un premier temps), a été enregistré par l'institut national de géophysique à 04H04 (02H04 GMT). Il est survenu à 5,1 km de profondeur. Son épicentre a été localisé à Finale Emilia, à 36 km au nord de Bologne. La forte secousse sismique a duré une vingtaine de secondes interminables. Elle a été ressentie dans tout le nord-est de la péninsule, de l'Emilie-Romagne à la Vénétie et même plus légèrement en Lombardie, dans le Frioul ou en Toscane. Elle avait été précédée d'une première, qui n'avait pas causé de dommages, et suivie de deux autres, moins fortes. Selon des experts, cette atténuation des secousses laisse présager que le pire est passé.

"Nous avons eu très peur, tout le village est descendu dans la rue après la première secousse, après la deuxième, beaucoup ont trouvé refuge dans leur voiture mais heureusement, les dégâts sont plutôt limités et concernent surtout les églises", a indiqué à l'agence Ansa, Umberto Mazza, le maire de Ostiglia, près de Mantoue.

Dans une manifestation de confiance visant à rassurer les citoyens, les bureaux électoraux se sont ouverts comme prévu pour le deuxième tour des élections municipales à Piacenza, Parme, Budrio et Comacchio. Autre signe de normalisation : les principales liaisons ferroviaires ont repris.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires