Damien Ernst et Michel Hermans
Damien Ernst et Michel Hermans
Professeurs à l'Université de Liège
Opinion

10/01/16 à 17:29 - Mise à jour à 17:28

Israël, vainqueur involontaire des guerres islamistes

Des bouleversements politiques majeurs ont eu lieu dans le monde musulman et ces derniers semblent être synonymes d'opportunités pour Israël.

La guerre entre Israël et les Etats arabes tire ses origines de l'adoption, par les Nations Unies, de la résolution créant l'Etat hébreu. Au début, ce fut une guerre civile avec les Arabes de Palestine qui s'est élargie aux Etats arabes voisins, après 1948. Mais avec le temps, les relations se sont stabilisées avec ces Etats. Certains ont même signé des traités de paix avec Israël. Seul, le conflit avec les Palestiniens a continué et s'est amplifié, malgré l'accord de reconnaissance de l'autonomie partielle de la Palestine en 1993. Ce conflit se serait sans doute estompé politiquement, si les Palestiniens n'avaient pas obtenu le soutien politico-religieux de la totalité du monde musulman, y compris des Iraniens et de leurs alliés chiites du Hezbollah. Ils n'auraient certainement pas pu résister seuls, comme ils l'ont fait, à la puissance de Tsahal, l'armée israélienne, et de manière plus générale, à tout l'appareil de sécurité israélien.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires