Israël pourrait mener des attaques militaires dans le Sinaï

30/07/15 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

Source: Belga

Israël se laisse le droit d'attaquer les djihadistes affiliés au groupe Etat islamique (EI) dans la région égyptienne frontalière du Sinaï s'ils venaient à attaquer des soldats ou des civils israéliens, a indiqué une source militaire.

Israël pourrait mener des attaques militaires dans le Sinaï

© Belga

La "menace terroriste en provenance du Sinaï" s'est accrue ces dernières années", a déclaré mercredi le général de brigade Royi Elcabets. La branche égyptienne de l'EI pourrait tenter d'attaquer Israël, a poursuivi M. Elcabets lors d'un discours donné à l'issue de son mandat de deux ans à la tête de la division Edom, en charge du contrôle de la frontière de l'Etat hébreu avec l'Egypte.

"C'est notre devoir de prévenir (ces attaques) et d'y répondre si elles venaient à se produire", a-t-il poursuivi, sans préciser si Israël pourrait mener des attaques préventives ou réagir seulement en cas d'agression.

"Israël se coordonne avec les pays de la région pour lutter contre les groupes terroristes", a déclaré à l'AFP une source officielle, précisant qu'Israël avait autorisé l'Egypte à déployer plus de militaires dans la péninsule du Sinai après les nombreuses attaques contre ses forces de sécurité.

L'accord de paix signé en 1979 entre les deux pays avait été assorti du retrait des blindés de l'armée égyptienne de la péninsule. Des centaines de policiers et soldats égyptiens ont été tués dans des attentats dans le Sinaï depuis la destitution en juillet 2013 du président Mohamed Morsi par l'actuel chef d'Etat Abdel Fatah al-Sissi.

La plupart des attentats ont été revendiqués par la "Province du Sinaï", nom adopté par le groupe djihadistes Ansar Beït al-Maqdess pour marquer son allégeance à l'EI et à son "califat" autoproclamé. L'armée égyptienne a de son côté déclaré qu'elle avait tué plus de 1.000 combattants dans cette région désertique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires