Israël : plusieurs morts dans l'attaque de deux bus

18/08/11 à 15:29 - Mise à jour à 15:29

Source: Le Vif

Deux bus ont été attaqués ce jeudi à Eilat, dans le sud du pays. Au moins cinq personnes ont été tuées dans des échanges de tirs entre la police israélienne et les auteurs de ces attaques.

Israël : plusieurs morts dans l'attaque de deux bus

© Reuters

Une attaque a visé deux autobus qui assuraient la liaison entre les villes de Beersheva et Eilat, ce jeudi. A bord des véhicules, de nombreux militaires se rendaient dans la station balnéaire située à proximité de la frontière égyptienne pour le week-end, a indiqué un porte-parole de la compagnie publique Egged.

A 20 km au nord d'Eilat, deux ou trois hommes, armés d'armes automatiques et d'une roquette antichar, ont alors ouvert le feu vers le bus et d'autres voitures qui circulaient dans le secteur avant de prendre la fuite, a indiqué la radio publique. L'armée et la police se sont lancés à leur poursuite, notamment avec l'aide de deux hélicoptères, échangeant des tirs avec les assaillants.

Plusieurs personnes ont été tuées dans ces échanges de tirs. Cinq personnes, au moins, seraient mortes, selon une source médicale. Le porte-parole de l'armée, Yoav Mordehaï, a indiqué que des "civils et des militaires ont été touchés lors des attaques terroristes". Deux des tués faisaient partie du commando armé. Selon des sources hospitalières, 14 passagers des autobus ont été blessés dans ces attaques.

"Simultanément, un missile anti-char était tiré depuis l'Egypte sur un véhicule privé et plusieurs tirs de mortier ont visé Israël", ajoute le quotidien Haaretz. Le Jerusalem Post rapporte aussi ces tirs proches de la frontière.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a aussitôt réagi avec vigueur: selon lui, ces attaques "viennent de Gaza", Israël agira "avec force et la détermination" nécessaires. "Il s'agit d'une grave attaque terroriste coordonnée, qui traduit l'affaiblissement du contrôle de l'Egypte sur la péninsule du Sinaï et l'extension de l'activité terroriste", a ajouté le ministre dans un communiqué.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires