Israël/Palestine : ils se donnent un an pour trouver un accord de paix

03/09/10 à 12:35 - Mise à jour à 12:35

Source: Le Vif

Mahmoud Abbas et Benjamin Netanyahu se sont engagés à se rencontrer une nouvelle fois les 14 et 15 septembre dans la station balnéaire égyptienne de Charm el Cheikh. Par la suite, les deux dirigeants devront se rencontrer toutes les deux semaines et se sont donnés un an pour aboutir à un accord de paix. Cette annonce est un premier résultat positif de la relance de leur dialogue soutenu par les Etats-Unis.

Israël/Palestine : ils se donnent un an pour trouver un accord de paix

© EPA

C'est sous l'égide du président américain Barack Obama, qui travaille depuis son investiture à ces retrouvailles, que les deux hommes ont réitéré leur objectif commun de deux Etats pour deux peuples. Ils vont rechercher ensemble "un cadre d'accord" pour parvenir à la paix au Proche-Orient, a expliqué Georges Mitchell, l'émissaire américain pour le Proche-Orient. "Notre but est de résoudre tous les sujets principaux de désaccord d'ici un an" a-t-il également rappelé.

L'épineux problème de la colonisation

Avant leur réunion en tête à tête, face à la presse Benjamin Netanyahu a demandé à Mahmoud Abbas de reconnaître Israël comme "l'Etat-nation du peuple juif". "Cessez complètement la colonisation et l'embargo à Gaza" lui a répondu Abbas.

Les négociations pour la paix ne seront pas simples. A l'issue de la réunion, la partie palestinienne a de nouveau souligné la nécessité d'arrêter la colonisation pour espérer parvenir à un accord. "Sans arrêt de la colonisation, nous ne pourrons pas continuer dans les négociations", a affirmé un haut responsable palestinien, Nabil Chaath. Un premier obstacle, et de taille, sera la fin du moratoire partiel sur les implantations juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est prend prévu pour le 26 septembre.

Les deux hommes se sont cependant montrés solidaires face aux attaques perpétrées ces derniers jours en Cisjordanie et ont condamné "toute forme de violence qui vise les civils innocents".

Souriants, ils se sont serrés la main à l'issue de leur discours.

De retour en Israël, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé à la radio publique israélienne ne pas exclure l'idée " de procéder à un référendum" en Israël d'ici moins d'un an s'il parvient à conclure un accord de paix avec les Palestiniens.

Des négociations sont "vouées à l'échec" selon l'Iran

Comme chaque année, le régime iranien fête aujourd'hui la "journée de Oods", journée de Jérusalem organisée en soutien aux Palestiniens. A cette occasion, le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré les négociations de paix israélo-palestiniennes "vouées à l'échec". L'Iran, qui ne reconnaît pas Israël dont il prédit régulièrement la disparition, soutient le mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza et s'oppose à tout compromis avec l'Etat hébreu.

E.J.

Nos partenaires