Israël : Netanyahu lance sa campagne à droite toute

26/12/12 à 08:51 - Mise à jour à 08:51

Source: Le Vif

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, chef du Likoud, grand favori des élections législatives du 22 janvier, a lancé mardi soir sa campagne en assurant que sa priorité était de "stopper" le programme nucléaire iranien.

Israël : Netanyahu lance sa campagne à droite toute

© Reuters

"Qui les électeurs considèrent-ils comme le candidat le plus à même de faire face à la menace iranienne ? A la menace liée aux missiles ? A la menace du terrorisme ?", s'est exclamé M. Netanyahu devant ses partisans rassemblés à Jérusalem. "Il nous reste encore beaucoup de choses à faire. Avant toute chose, nous devons stopper le programme nucléaire iranien, et le temps passe. C'est ma première mission en tant que Premier ministre", a averti le chef du gouvernement israélien qui a menacé ces derniers mois de recourir à une opération militaire contre l'Iran.

M. Netanyahu a dressé un bilan économique flatteur de son gouvernement et n'a que brièvement évoqué le conflit avec les Palestiniens : "Notre main sera toujours tendue vers nos voisins pour une paix véritable et réciproque, tout en continuant à insister sur les intérêts vitaux de l'Etat d'Israël en dépit de toutes les pressions", a-t-il répété.

Promettant de "renforcer" encore les colonies juives, le Premier ministre, qui est doublé sur sa droite par une progression des nationalistes religieux, jure à nouveau qu'"avec l'aide de Dieu, nous continuerons à vivre et à bâtir à Jérusalem, qui restera toujours indivisible sous la souveraineté israélienne".

L'allié politique de M. Netanyahu, l'ex-ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, qui a démissionné à la suite de son inculpation pour fraude et abus de confiance, était présent pour le coup d'envoi de la campagne électorale à Jérusalem.

M. Lieberman reste le numéro deux de la liste commune qui regroupe les candidats de son parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou et ceux du Likoud, mais il a été interrogé par la police mardi soir, selon les médias, et son avenir politique paraît compromis à court terme.

Selon le dernier sondage, le bloc Likoud-Israël Beiteinou est crédité de 35 députés sur 120, en baisse par rapport aux précédentes semaines. Mais M. Netanyahu n'aurait aujourd'hui aucune difficulté à former une confortable coalition dans la prochaine Knesset, avec l'appui de l'extrême droite et des religieux ultra-orthodoxes, sans compter d'éventuels partenaires centristes. Il est le grand favori et pourrait donc obtenir un troisième mandat de Premier ministre.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires