Israël : le nouveau gouvernement va renforcer la colonisation

18/03/13 à 09:06 - Mise à jour à 09:06

Source: Le Vif

Le nouveau gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu qui doit prêter serment lundi au Parlement va "renforcer la colonisation" en Cisjordanie a affirmé le vice-ministre de la Défense Danny Danon, à deux jours de la visite du président américain Barack Obama.

Israël : le nouveau gouvernement va renforcer la colonisation

© Image Globe

"L'ère Ehud Barak (l'ancien ministre de la Défense) est finie. Le nouveau gouvernement va renforcer la colonisation en Judée-Samarie, en Galilée et dans le Néguev", a affirmé à la radio publique M. Danon, un député du Likoud, le parti de M. Netanyahu. Membre du lobby des colons, M. Danon a accusé dans le passé M. Barak d'entraver la construction de logements dans les colonies de Cisjordanie.

Des proches du nouveau ministre de la Défense Moshé Yaalon cités par la radio publique ont leur part exclu tout geste envers l'Autorité palestinienne en vue de la visite de Barack Obama. Les négociations de paix israélo-palestiniennes sont suspendues depuis septembre 2010.

La Maison Blanche ne prévoit pas d'initiative particulière pour le processus de paix israélo-palestinien, durant la visite du président Obama.

Le nouveau gouvernement de M. Netanyahu constitué à l'issue des élections du 22 janvier doit être présenté lundi après-midi au Parlement pour obtenir son investiture. Plusieurs portefeuilles clé dont celui la Défense, du Logement attribué à Uri Ariel, N° 2 du Foyer juif, un parti religieux nationaliste, ont été attribués à d'ardents promoteurs de la colonisation. Depuis la Guerre des six jours de juin 1967, 250 colonies ont été créées, occupées par quelque 520.000 colons israéliens.

Samedi et dimanche se tenait par ailleurs à Bruxelles la rencontre finale du "Tribunal Russel sur la Palestine", un tribunal d'opinion rassemblant des centaines de personnalités, qui a notamment estimé dans ses conclusions que Israël mène dans les territoires palestiniens un régime comparable à celui de l'apartheid autrefois en vigueur en Afrique du Sud.

Nos partenaires