Israël dit étendre ses opérations à Gaza

19/07/14 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Source: Le Vif

Israël continuait d'étendre samedi son offensive terrestre à Gaza, au douzième jour de son offensive qui a tué plus de 300 Palestiniens, tandis que la communauté internationale s'efforçait d'arracher une cessez-le-feu, avec la venue dans la région du chef de l'ONU Ban Ki-moon.

Israël dit étendre ses opérations à Gaza

© Reuters

Sur le terrain, au moins 20 Palestiniens ont péri samedi à Gaza, portant à 316 morts le nombre de morts depuis le début des bombardements le 8 juillet, une opération doublée d'un opération terrestre de l'armée israélienne depuis jeudi. Selon le Centre palestinien pour les droits de l'Homme, basé à Gaza, les civils représentent plus de 80% des victimes de l'offensive israélienne censée faire cesser les tirs de roquettes du Hamas, qui contrôle l'enclave.

Aux premières heures de la journée, une frappe a notamment tué sept personnes, dont une femme, à la sortie d'une mosquée de Khan Younès, dans le sud du territoire, selon les secours.

Côté israélien, un civil et un soldat ont été tués depuis le 8 juillet. L'armée a reconnu que le soldat tué pendant les premières heures de l'assaut terrestre avait été victime d'un "tir ami".

Ni Israël, ni le mouvement islamiste Hamas et ses alliés n'ont donné de précisions sur l'étendue de leurs affrontements ni sur les opérations en cours. Mais Israël a annoncé étendre ses opérations militaires dans l'enclave, qui ont pour priorité de détruire les réseaux de tunnels du Hamas et sa capacité de frapper Israël avec des roquettes.

L'ONU a pour sa part indiqué avoir pris en charge plus de 40.000 déplacés.

Sur le plan diplomatique, aucune avancée réelle pour aboutir à un cessez-le-feu n'a été constaté malgré des pourparlers sous l'égide de l'Egypte et après l'échec cette semaine d'une initiative de trêve rejetée par le Hamas. Néanmoins, les diplomates s'activaient encore, le secrétaire général de l'ONU prévoyant notamment un déplacement dans la région à compter de samedi pour "montrer sa solidarité avec les Israéliens et les Palestiniens et les aider, en coordination avec les acteurs régionaux et internationaux, à mettre fin à la violence et à trouver une solution".

En savoir plus sur:

Nos partenaires