Israël calme le jeu avec la Palestine

02/03/11 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Source: Le Vif

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu envisage de défendre un accord provisoire avec les Palestiniens plutôt que de tenter de relancer les négociations de paix actuellement au point mort, rapporte mercredi la presse israélienne.

Israël calme le jeu avec la Palestine

© Reuters

Israël a choisi de ne pas envoyer de délégation à Bruxelles, où les négociateurs palestiniens rencontraient aujourd'hui des représentants du Quartette pour le Proche-Orient (ONU, Etats-Unis, UE et Russie) en vue de relancer le processus de paix.

"Les Palestiniens ne veulent pas entamer de négociations sérieuses, et c'est pourquoi nous devons examiner l'idée d'un arrangement provisoire à long terme", a déclaré une source haut placée au bureau du Premier ministre au quotidien Israel Hayom, considéré comme proche de M. Netanyahu.

"Compte tenu de l'instabilité dans la région, la seule possibilité est de trouver un arrangement provisoire, à condition que ce soit à long terme, et c'est ce que nous examinons actuellement", a-t-il ajouté, en référence aux mouvements de révolte populaire qui secouent le monde arabe.

Ce plan prévoirait l'instauration d'un Etat palestinien dans des frontières provisoires, ainsi que la poursuite des discussions sur les principaux points d'un accord final.

Les négociations de paix sont au point mort depuis septembre parce que les Palestiniens exigent au préalable un moratoire sur la colonisation, à laquelle M. Netanyahu se refuse.

La rage laïque va-t-elle embraser la Palestine? Les soulèvements populaires qui secouent les pays arabes ces jours-ci ont rejoint le territoire palestinien. Les militants palestiniens sont inspirés par les appels à la démocratie des citoyens ayant eu raison des gouvernements autoritaires de l'Égypte et de la Tunisie, et qui menacent les régimes de la Libye et du Barheïn.

Rappelons que les Palestiniens tentent d'obtenir l'indépendance en Cisjordanie et à Gaza, deux territoires situés sur celui d'Israël et dirigés par des gouvernements rivaux. L'Autorité palestinienne, qui bénéficie de l'appui des Occidentaux, mène la Cisjordanie, alors que la bande de Gaza est dirigée par le Hamas, groupe islamiste et militant, depuis 2007.

Les nombreuses tentatives pour convenir d'un territoire indépendant d'Israël ont toutes échoué jusqu'à présent.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires