Israël a commencé à retirer des troupes de Gaza

03/08/14 à 11:04 - Mise à jour à 11:04

Source: Le Vif

Israël a commencé à retirer certaines troupes de la bande de Gaza et à en redéployer d'autres à l'intérieur du territoire palestinien, a annoncé dimanche le porte-parole de l'armée.

Israël a commencé à retirer des troupes de Gaza

© Reuters

"Nous en retirons certaines, nous en changeons certaines de position à l'intérieur du territoire, cette mission est en cours", a déclaré Peter Lerner, confirmant pour la première fois officiellement un début de retrait partiel. "On change de braquet mais on continue", a-t-il insisté.
"Nous sommes tout près d'avoir achevé notre mission en ce qui concerne les tunnels dont nous connaissons l'existence", a ajouté le militaire. "Quand ce sera fait, nous ferons une annonce."

Mais "la mission se poursuit, elle n'est pas terminée", a-t-il dit. "Ce ne sera pas le même type d'opération, mais nous poursuivrons nos opérations" pour permettre "une rapide réaction au sol et frapper le Hamas en cas de besoin", a-t-il dit. "La réalité, c'est que le Hamas essaie de poursuivre ses attaques, il nous faut donc rester présents dans une certaine mesure pour répondre", a ajouté M. Lerner.
Le porte-parole a précisé que l'armée poursuivait en particulier ses opérations près de Rafah.

Le nombre de soldats israéliens effectivement engagés dans les combats à l'intérieur de la bande de Gaza n'est pas connu, cette information étant soumise à la censure militaire. Gaza restait toutefois soumise au feu israélien dimanche matin, 12 Palestiniens ayant été tués aux premières heures, dont neuf à Rafah au sud de la bande de Gaza, un secteur déjà soumis à un déluge de feu samedi.

7 Palestiniens tués dans une frappe sur une école de l'ONU Au moins sept Palestiniens ont été tués dimanche dans une frappe ayant touché une école de l'ONU qui accueille des réfugiés à Rafah, ont annoncé les secours locaux.

"Selon les premières informations, il y a de nombreux morts et blessés dans l'école de l'UNWRA à Rafah après un bombardement", a de son côté indiqué le porte-parole de l'Agence onusienne pour les réfugiés palestiniens. Une trentaine de Palestiniens avaient déjà été tués dans des frappes sur des écoles de l'ONU à Beit Hanoun et à Jabalia, suscitant une vive émotion internationale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires