Irak: "tragédie humanitaire" après la prise de Sinjar par des jihadistes

03/08/14 à 16:21 - Mise à jour à 16:21

Source: Le Vif

Jusqu'à 200.000 personnes ont fui la ville de Sinjar, dans le nord de l'Irak, prise dimanche par des jihadistes de l'Etat islamique (EI), a annoncé l'ONU en s'inquiétant pour leur sécurité.

Irak: "tragédie humanitaire" après la prise de Sinjar par des jihadistes

© Belga

"Une tragédie humanitaire est en train de se dérouler à Sinjar", a déclaré l'émissaire de l'ONU en Irak, Nickolay Mladenov, dans un communiqué après que les jihadistes ont chassé les forces kurdes de cette ville qui abritait des dizaines de milliers de déplacés. Selon le communiqué, les premières informations évoquent jusqu'à 200.000 personnes déplacées par l'avancée des jihadistes.

"Les Nations unies s'inquiètent beaucoup pour la sécurité physique de ces personnes", a insisté M. Mladenov, craignant en particulier pour ceux qui ont fui dans les montagnes de Sinjar et pourraient se retrouver piégés dans une zone cernée par les jihadistes. "La situation humanitaire de ces civils est signalée comme terrible, et les besoins en aide de base comme la nourriture, l'eau et les médicaments sont urgents", selon le communiqué.

Les forces kurdes qui contrôlaient Sinjar se sont retirées dimanche, abandonnant la ville à l'EI, qui avait déjà chassé samedi les Kurdes de Zoumar, une autre ville près de Mossoul, et d'un site pétrolier. Une partie des réfugiés chassés par l'avancée des jihadistes sont des Turcomans chiites, mais aussi des Yazidis, une minorité kurdophone issue du zoroastrisme et considérée par l'EI comme adoratrice du diable.

M. Mladenov a appelé les autorités du Kurdistan autonome et le gouvernement fédéral de Bagdad à coopérer pour faire face à cette nouvelle crise.

En savoir plus sur:

Nos partenaires