Irak: le "calife" de l'EI dévoile son visage et ses ordres (vidéo)

07/07/14 à 10:34 - Mise à jour à 10:33

Source: Le Vif

Le chef de l'Etat islamique (EI), Abou Bakr Al-Baghdadi, désigné par son groupe "calife", est apparu samedi pour la première fois dans une vidéo postée sur des sites jihadistes, appelant tous les musulmans à lui "obéir".

Irak: le "calife" de l'EI dévoile son visage et ses ordres (vidéo)

© AFP

Ce chef jihadiste sunnite, qui agissait jusque-là dans l'ombre, a lancé cet appel lors d'un prêche vendredi à Mossoul, deuxième ville d'Irak conquise lors de l'offensive lancée par ses combattants le 9 juin en Irak, où ils occupent de larges pans de territoires.

"Je suis le Wali (leader) désigné pour vous diriger, mais je ne suis pas meilleur que vous; si vous pensez que j'ai raison, aidez-moi et si vous pensez que j'ai tort conseillez-moi et mettez-moi sur le droit chemin", a dit Abou Bakr Al-Baghdadi, qui portait un turban noir et une longue robe traditionnelle. "Obéissez-moi tant que vous obéissez à Dieu en vous", a-t-il ajouté. Il n'était pas possible d'authentifier la vidéo dans l'immédiat.

EIIL devient EI

Dimanche dernier, les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont proclamé l'établissement d'un califat sur les territoires qu'ils ont conquis en Irak et en Syrie voisine, avant d'annoncer qu'ils changeaient le nom de leur groupe en "Etat islamique", tout court sans référence géographique.

Ils ont aussi proclamé Abou Bakr Al-Baghdadi comme "calife" et donc "chef des musulmans partout" dans le monde, appelant tous les musulmans à faire allégeance au "calife Ibrahim".

Calife ?

Le calife désigne depuis la mort du prophète Mahomet son successeur comme "émir des croyants" dans le monde musulman. Le califat est un régime politique hérité du temps du prophète Mahomet, qui a disparu avec le démantèlement de l'Empire ottoman, dans les années 1920.

Selon Le Monde, l'annonce surprise de l'établissement du califat par ces djihadistes, accusés des pires atrocités, a suscité plus d'indignation que de ralliement parmi les groupes islamistes, qui aspirent pourtant à l'édification d'un Etat fondé sur la charia (loi islamique). Mais elle pourrait d'agir comme un aimant pour les plus fanatiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires