Intempéries spectaculaires sur la Côte d'Azur: le bilan s'alourdit à 17 morts et 4 disparus

04/10/15 à 09:32 - Mise à jour à 20:21

Source: Afp

Seize personnes sont mortes et trois autres portées disparues après des inondations consécutives à des orages d'une rare intensité qui se sont abattus sur la Côte d'Azur, faisant déferler l'eau sur la célèbre Promenade des Anglais à Nice.

Intempéries spectaculaires sur la Côte d'Azur: le bilan s'alourdit à 17 morts et 4 disparus

© Belga Image

Ce bilan des intempéries qui ont touché samedi soir une région très touristique du sud-est de la France, communiqué dimanche par les autorités françaises, reste encore provisoire, le bilan définitif étant difficile à établir car toutes les zones sinistrées, comme des parkings souterrains, n'avaient pas encore été explorées.

Intempéries dans le sud de la France, les rues de Nice inondées samedi soir

Intempéries dans le sud de la France, les rues de Nice inondées samedi soir © Belga Image

Le président François Hollande, qui a exprimé dimanche matin "la solidarité de la Nation", s'est rendu sur place avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Le déluge de pluie a été "très violent et concentré", a souligné le préfet des Alpes-Maritimes Adolphe Colrat, alors que le soleil brillait à nouveau dimanche sur la Côte d'Azur. Les pluies ont notamment entraîné la crue du petit fleuve côtier de la Brague, submergeant des rues de Cannes, Antibes, Mandelieu-la-Napoule, Villeneuve-Loubet et Nice.

En deux jours, la zone littorale a reçu l'équivalent en pluie d'un mois d'octobre moyen, soit 10% des précipitations annuelles, qui a paralysé en partie le trafic ferroviaire, autoroutier, et routier secondaire et coincé des centaines de touristes, notamment d'Europe du Nord.

Trois personnes âgées ont péri noyées dans une maison de retraite près d'Antibes. "Elles se trouvaient vraisemblablement au rez-de-chaussée et ont été noyées par une lame d'eau", a dit M. Lauch.

Trois autres victimes ont été découvertes dans leur voiture à Vallauris-Golfe-Juan. Le véhicule a été pris par les eaux en empruntant un petit tunnel.

La commune la plus durement sinistrée par ces intempéries a été Mandelieu-la-Napoule, près de Cannes, où sept personnes ont été tuées, prises au piège dans des parkings souterrains d'où elles tentaient de sortir leur voiture

"Je n'ai plus rien, il y a eu une vague, tout est parti", a raconté un habitant qui vivait au rez-de chaussée d'une résidence et n'a trouvé son salut qu'en grimpant sur le toit de l'immeuble.

Des voitures dans la mer

A Cannes, où deux personnes ont trouvé la mort, le centre-ville portait relativement peu de traces des inondations de la veille au soir, a constaté un journaliste de l'AFP. Quelques "naufragés" faisaient le tour des hôtels à la recherche d'hypothétiques chambres, mais tout Cannes est complet, le salon international des programmes de télévision débutant lundi.

La mairie a hébergé d'urgence 120 personnes dans un local durant la nuit. "Certains véhicules ont été emportés jusque dans la mer", a raconté le maire de Cannes David Lisnard.

A Nice, des arbres se sont couchés sur la promenade des Anglais et une évacuation a eu lieu dans un quartier du nord-est de la ville.

Les trombes d'eau ont également inondé des campings près d'Antibes. Deux hélicoptères des pompiers ont enchaîné les rotations pour mettre en sécurité leurs occupants, dont certains étaient "réfugiés sur les toits de leur caravane". Mais une personne a été retrouvée empalée dans un camping dimanche au petit matin.

Le réseau routier secondaire était encore impraticable en de nombreux points dimanche matin. Dans une région où la saison touristique bat encore son plein, plus de 500 personnes, dont de nombreux Britanniques et Danois, se sont retrouvés coincés, hébergés dans les terminaux de l'aéroport de Nice. Des centaines de "naufragés du rail" ont passé la nuit dans leurs trains immobilisés en gare.

Le Premier ministre Manuel Valls a souligné depuis le Japon sa "profonde émotion face aux terribles conséquences des intempéries" et son "soutien aux familles endeuillées".

Le bilan reste pour l'instant inférieur à celui des pluies torrentielles de juin 2010 dans la région, qui avaient fait 25 morts, 31.560 sinistrés et près d'un milliard d'euros de dégâts.

Mais de gros dégâts matériels sont aussi à craindre alors que quelque 28.000 foyers étaient encore privés d'électricité en milieu de matinée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires