Incendies en Russie: le bilan passe à 48 morts

04/08/10 à 09:41 - Mise à jour à 09:41

Source: Le Vif

Le bilan des incendies de forêt qui font rage en Russie est passé de 40 à 48 morts, a indiqué le ministère russe des Situations d'urgence. La capitale russe s'est réveillée ce matin dans une atmosphère irrespirable et une lumière orange. Un vent chaud répandait dans ses rues la fumée âcre des feux de forêt et de tourbières de la région, qui s'est infiltrée jusque dans le métro.

Incendies en Russie: le bilan passe à 48 morts

© Belga/AFP

"48 personnes en tout ont péri", déclare le ministère des Situations d'urgence dans un communiqué daté de ce matin à 06h00. Il s'agit de personnes décédées dans des villages dévastés par le feu les jours précédents, dont les corps n'ont été découverts que lors du déblaiement des décombres, précise le ministère.

De la fumée jusque dans le métro

A 06h30 du matin, la silhouette des gratte-ciel staliniens de la capitale était perdue dans cette atmosphère chargée de fumée, et beaucoup de voitures roulaient phares allumés dans la ville.

Mais les aéroports de la ville fonctionnaient normalement malgré une visibilité réduite à 300 mètres, a indiqué l'agence Interfax.

Dans les rues, la fumée prenait à la gorge les passants, par une température déjà supérieure tôt le matin à 25 degrés Celsius, et qui devrait s'approcher dans la journée, jusqu'à la fin de la semaine, de la barre des 40 degrés, selon les services météorologiques. Cet air irrespirable s'est aussi répandu dans certains souterrains du métro de la capitale, où certains usagers s'appliquaient un chiffon humidifié sur la bouche et le nez.

Quelques gouttes de pluie sont également tombées, mais sans exaucer les espoirs des Moscovites, harassés par la canicule sans précédent qui frappe la partie occidentale du pays depuis le début du mois de juillet.

L'été 2010 devrait battre tous les records de chaleur à Moscou depuis l'ouverture des registres de température il y a 130 ans, ont indiqué les services météorologiques. Un maximum historique a été atteint la semaine dernière avec 38,2 degrés dans la capitale.

Des dizaines de milliers de pompiers, de militaires et de secouristes, continuent de se battre contre les incendies de forêt qui font rage sur des milliers d'hectares.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires