Incendie en Gironde: "nette amélioration" sur le front du feu, premiers retours d'évacués

27/07/15 à 20:31 - Mise à jour à 20:31

Source: Belga

Les premières de 600 personnes évacuées sous la menace de l'incendie en Gironde (sud-ouest de la France) ont commencé lundi en fin d'après-midi à regagner leur domicile, après une "nette amélioration" sur le front du feu, qui devrait permettre d'alléger le dispositif mardi.

Incendie en Gironde: "nette amélioration" sur le front du feu, premiers retours d'évacués

À Pessac, en Gironde, dans le sud-ouest de la France. © AFP/Mehdi Fedouach

D'importants moyens - plus de 600 pompiers - sont restés mobilisés au quatrième jour de lutte contre le feu qui a détruit 560 à 580 hectares de pinède, une surface inchangée depuis dimanche soir, malgré quelques reprises de feu lundi à l'intérieur du périmètre de l'incendie, d'environ 18 km.

Le chef des pompiers de Gironde, le colonel Jean-Paul Decellières, a indiqué dans l'après-midi que "le travail réalisé cette nuit (de dimanche à lundi) et ce (lundi) matin permet de constater une très nette amélioration sur l'ensemble du chantier".

Deux Canadair ont pourtant dû intervenir lundi, preuve qu'il reste "des zones brûlées à surveiller" à l'intérieur du périmètre du feu, a souligné l'officier à la presse, au PC opérationnel de Saint-Jean-d'Illac, à 20 km au sud-ouest de Bordeaux.

"La météo et les efforts des pompiers motivent la décision" d'autoriser le retour des habitants, a expliqué le préfet de Gironde Pierre Dartout, en référence à la légère pluie tombée dans la nuit, et aux prévisions annonçant des précipitations pour mercredi.

Mais le retour des évacués devait se faire "progressivement en commençant par les rues les plus éloignées du front du feu", et il n'y aura pas de réintégration possible ce lundi "pour une dizaine de maisons situées en bordure de forêt", a mis en garde le préfet.

Ces maisons-là, où la lutte contre le feu s'est parfois jouée à quelque mètres samedi, accueillent les installations de pompiers qui continuent d'intervenir et "qui, si tout va bien, pourront libérer les lieux mardi en fin de journée", a indiqué la mairie de Pessac.

Quelque 600 personnes, 40 familles à Saint-Jean-d'Illac, et 80 à Pessac, avaient été évacuées par précaution vendredi soir, puis samedi, l'avance du feu menaçant deux quartiers construits en lisière de forêt. L'immense majorité des évacués avaient été relogés chez des amis ou parents et aucune habitation n'a été touchée par les flammes.

Les causes de cet incendie restaient inconnues, l'enquête n'excluant ni hypothèse criminelle ni accidentelle, mais ayant établi que l'incendie est parti en bord de route.

En savoir plus sur:

Nos partenaires