Immigration : pas de panique en Europe face au "Printemps arabe"

15/12/11 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Le Vif

Les Européens ne semblent pas particulièrement inquiets du risque d'une vague d'immigration en provenance d'Afrique du Nord malgré les soubresauts provoqués par le "Printemps arabe", selon un sondage publié aujourd'hui aux Etats-Unis.

Immigration : pas de panique en Europe face au "Printemps arabe"

© EPA

La quatrième livraison annuelle de l'étude "Tendances transatlantiques : immigration" réalisée par l'association German Marshall Fund (GMF) aux Etats-Unis et dans cinq pays d'Europe révèle une grande stabilité des opinions nationales malgré les révolutions arabes et la morosité économique.

Une forte majorité d'Européens se dit inquiète de l'immigration clandestine, à commencer par l'Italie (80%), suivie par l'Espagne (74%), le Royaume-Uni (71%), la France (59%) et l'Allemagne (56%). Mais ces chiffres sont remarquablement stables par rapport à l'enquête de 2010, révélant même un repli de l'inquiétude en Italie (-2 points) et en Allemagne (-1).

Lorsqu'on demande aux Européens leur avis sur les résidents nés dans un autre pays, 42% estiment qu'il y en a "trop", le rejet étant particulièrement fort au Royaume-Uni (57%), moins en Italie et Espagne (48%), en France (33%) et en Allemagne (28%). Là aussi, les chiffres sont stables, voire en légère baisse, par rapport à 2010, à l'exception de l'Espagne (+7).

"L'étude révèle que même en période politiquement et économiquement troublée, le sentiment des Américains et des Européens vis-à-vis de l'immigration reste stable, même s'ils sont mécontents de la gestion du dossier par leur gouvernement", observe le président du GMF, Craig Kennedy.

Selon le sondage, 68% des Européens et 73% des Américains sont mécontents de la politique de leur pays en matière d'immigration. Sur les deux continents, respectivement 52% et 53% des sondés voient dans l'immigration davantage un problème qu'une chance.

Mais 56% des Américains et 52% des Européens se disent optimistes quant à l'intégration des étrangers et de nettes majorités sont favorables à l'immigration de travailleurs qualifiés.

En moyenne, 80% des Européens souhaitent que l'afflux des immigrés d'Afrique du Nord soit partagé par l'ensemble du continent plutôt que supporté par le premier pays d'accueil. Ce souci est particulièrement fort en Italie (88%) et plus faible au Royaume-Uni (68%).

Le sondage a été réalisé par téléphone du 25 août au 18 septembre auprès d'un millier de personnes dans chaque pays, avec une marge d'erreur de plus ou moins 3,1 point.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires