Images de désolation en Californie, où les incendies continuent de s'étendre

11/10/17 à 07:39 - Mise à jour à 07:39

Donald Trump a déclaré l'état de catastrophe naturelle en Californie, en proie à de gigantesques incendies qui ont déjà fait 15 morts et dévasté les régions viticoles du nord de San Francisco.

Les violents incendies qui font rage au nord de la Californie ont fait 15 morts, selon un bilan provisoire, et continuaient de s'étendre dans cette région viticole très touristique où les évacuations se poursuivent.

Le bilan humain pourrait cependant s'alourdir au cours des prochaines heures, 150 personnes n'étant toujours pas localisées, selon le Washington Post citant les services de secours.

L'agence de prévention des feux Calfire a annoncé des vents forts pour mercredi, ce qui pourrait attiser les incendies.

Le président américain Donald Trump a déclaré mardi l'état de catastrophe naturelle et "a ordonné que l'aide fédérale vienne assister les secours locaux dans les zones affectées par ces feux de forêt, qui ont commencé le 8 octobre", selon un communiqué de la Maison Blanche.

Quelque 4.000 personnes, pompiers, secouristes, associations non gouvernementales, bénévoles et militaires de la garde nationale californienne sont mobilisés dans cette lutte contre le feu.

Dans les célèbres régions viticoles de Napa et Sonoma, situées au nord de San Francisco, quelque 16.000 habitations sont menacées par les flammes.

Au total, neuf personnes sont mortes dans le comté de Sonoma, deux dans le comté de Napa et trois dans celui de Mendocino. Selon le Los Angeles Times, un quinzième mort est à déplorer à Yuba, dans le comté de Sutter.

Depuis dimanche, la quinzaine d'incendies qui ravagent cette région de Californie ont détruit plus de 2.000 bâtiments.

"Je me sens comme une sans-abri", lâche Barbara Baird, 70 ans, devant les ruines de sa maison à Santa Rosa (comté de Sonoma) dont certains quartiers ont été rasés par les flammes.

"Star Wars"

Dans la petite ville de Calistoga, au coeur de la Napa Valley, célèbre pour ses vignobles d'exception, Ceebee Thompson décrit un spectacle digne de "Star Wars" comme "sur une planète où tout est brumeux et silencieux".

Le feu a obliqué juste devant sa maison: "Voir les flammes aussi près de nous, c'est vraiment déstabilisant", dit-elle. "Je ne veux plus jamais voir ça."

Au nord de Santa Rosa, un immense supermarché K-Mart, totalement ravagé, témoignait de la violence des incendies, qui ont provoqué la panique dans les régions viticoles de Napa, Sonoma et Mendocino. De nombreux viticulteurs ont été contraints de fuir leurs propriétés.

Dans le seul comté de Sonoma, plus de 25.000 personnes ont été chassées de chez elles, et 5.000 ont trouvé refuge dans des abris temporaires, a indiqué le bureau du shérif.

Kris Hammar, une habitante d'un quartier résidentiel de Santa Rosa en limite de la zone d'évacuation, se tenait prête mardi à partir à tout moment. "Le feu est proche, très proche", a-t-elle témoigné à l'AFP. "Tout est dans la voiture et nous vérifions constamment si la situation évolue". Sa fille Melina et son fiancé ont évacué leur maison lundi pour se réfugier chez elle.

"Nous entendons que les magasins, les restaurants que nous fréquentons sont détruits. Des amis et des collègues ont perdu leur maison (...) Toute la beauté de cette région a brûlé. Cela me brise le coeur", se désole Melina.

Vins de renommée mondiale

Dans le quartier de Coffey Park, seules les cheminées se dressaient mardi au milieu des décombres fumants de dizaines de maisons entièrement détruites. Des carcasses de chauffe-eau, de machines à laver tordues sous l'effet de la chaleur, qui a aussi fait fondre partiellement le métal des voitures, gisaient au sol.

Plusieurs vignobles ont également été détruits ou touchés, dont certains de renommée mondiale à l'image de la Stag's Leap Cellars.

Selon les pompiers, plus de 46.000 hectares ont été ravagés par les flammes dans toute la Californie où 17 grands incendies ont débuté au cours 36 dernières heures, principalement dans le nord de l'Etat. Ils comptent sur l'affaiblissement du vent pour en venir à bout, car certains feux n'étaient encore contenus mardi qu'à 5 ou 15%.

Pris de vitesse

Des complexes hôteliers comme le Hilton de Sonoma et des restaurants ont aussi été dévastés et nombre d'habitants ont dû fuir pour survivre en laissant derrière eux toutes leurs possessions. Jusqu'à près de 200.000 personnes ont été privées d'électricité.

"Nous avons tout juste eu le temps de nous réveiller et de sortir. On n'a rien eu le temps de prendre. Le feu avançait tellement vite", a déclaré Rafael Solorio, dont la maison a été endommagée dans le comté de Napa.

"Nous avons perdu beaucoup de choses", a-t-il déploré, dans une vidéo postée sur le site du quotidien San Francisco Chronicle.

Des feux faisaient rage également plus au sud, notamment à Anaheim en banlieue de Los Angeles.

La région est régulièrement la proie des flammes à cette époque de l'année, où les pluies sont rares et les vents violents.

L'ouest des Etats-Unis avait subi début septembre de violents incendies ayant entraîné l'évacuation de milliers de personnes dans l'Etat de Washington (nord-ouest) et des centaines près de Los Angeles, où un brasier avait atteint une dimension "historique".

Nos partenaires