"Il revient au peuple burkinabé de décider de son avenir"

31/10/14 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Source: Belga

L'Union européenne a estimé vendredi qu'il "revenait au peuple burkinabé de décider de son avenir", "y compris par des élections", au lendemain de violentes émeutes contre le régime de Blaise Compaoré et de l'annonce par les militaires de leur prise du pouvoir.

"Il revient au peuple burkinabé de décider de son avenir"

© Reuters

"L'Union européenne suit avec préoccupation la situation au Burkina Faso, et déplore les actes de violence ainsi que la perte de vies humaines à la suite des affrontements d'hier entre manifestants et forces de l'ordre", a déclaré dans un communiqué Sébastien Brabant, un porte-parole du service diplomatique de l'UE.

"A la suite de l'annonce par le gouvernement du retrait du projet de loi sur la réforme de la Constitution, nous appelons au sens de la responsabilité de toutes les forces politiques, de l'armée et des institutions républicaines ainsi que du peuple burkinabé pour construire ensemble un nouvel avenir pour le pays, de façon apaisée, dans le respect des principes démocratiques et de la Constitution", a-t-il ajouté. "L'Union européenne estime qu'il revient au peuple burkinabé de décider de son avenir", a dit M. Brabant, ajoutant que "toute solution doit être le fruit d'un large consensus et se faire dans le respect de la Constitution". "Nous nous tenons prêts à travailler auprès du peuple burkinabé pour assurer un retour à la normalité, y compris par l'organisation des élections", a-t-il précisé .

L'UE a dit "étroitement travailler" avec ses partenaires internationaux pour "assurer une réponse coordonnée à la situation et garantir le respect de la Constitution". L'opposition a appelé vendredi le peuple à "maintenir la pression" et a exigé le départ "sans conditions" du président Compaoré.

En savoir plus sur:

Nos partenaires