"Il n'y a plus d'affaire Dieudonné" mais il veut continuer à déranger, par le rire

11/01/14 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

Source: Le Vif

Le polémiste Dieudonné "abandonne définitivement" son spectacle "Le Mur" interdit par la justice pour ses sorties antisémites, au profit d'un autre spectacle à la "thématique différente". Pour lui, il n'y a plus d'affaire Dieudonné.

"Il n'y a plus d'affaire Dieudonné" mais il veut continuer à déranger, par le rire

© Image globe

Lors d'une conférence de presse, l'humoriste Dieudonné a confirmé l'arrêt définitif de son spectacle Le Mur et annoncé une nouvelle création consacrée à ses ancêtres africains. "Je vais continuer à déranger par le rire", a-t-il promis.

Une page se tourne. C'est en substance le message qu'a fait passer Dieudonné, ce samedi, lors d'une conférence de presse improvisée au théâtre de la Main d'Or, où il devait se produire cet après-midi, à 14h. La représentation a été annulée à la suite d'un arrêté préfectoral l'interdisant.

"Il faut se conformer à la loi"

Vêtu d'un "boubou", vêtement traditionnel africain, l'humoriste a confirmé l'arrêt définitif de son spectacle Le Mur. "Dans un Etat de droit, il faut se conformer à la loi", a-t-il justifié, faisant référence aux arrêtés préfectoraux et aux décisions du Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative française, interdisant son one man show.

Pas question pour autant de quitter les planches. "J'ai un nouveau spectacle", a-t-il assuré devant les caméras de télévision. Le thème? Ses ancêtres africains. "Ce texte va reprendre la position de l'Afrique dans le monde (...) et parler de ce qui m'a amené de cette Afrique à la France et de toutes les rencontres agréables que j'y ai faites." Dans ce nouveau spectacle, a-t-il précisé, "il n'y aura pas tous les éléments visés par l'arrêté préfectoral".

"Je ne suis pas un nazi, pas un antisémite"

"Il n'y a plus d'affaire Dieudonné", a-t-il martelé. "Bien évidemment, je ne suis pas un nazi, pas un antisémite", a-t-il poursuivi avant de mettre en garde: "J'ai dérangé beaucoup de monde, je vais continuer à le faire par le rire."

Refusant de répondre aux questions des journalistes présents, Dieudonné a ensuite laissé entendre qu'il pourrait s'expliquer plus longuement dans les médias dans les jours à venir, probablement sur un plateau de télévision. Une troisième décision du Conseil d'État est attendue pour ce samedi soir. Après, a-t-il promis, "place au rire, place au spectacle."

Nos partenaires