Huit policiers macédoniens et 14 assaillants tués dans des affrontements en Macédoine

10/05/15 à 16:10 - Mise à jour à 11/05/15 à 07:12

Source: Belga

Les affrontements samedi et dimanche en Macédoine, à Kumanovo à la frontière avec le Kosovo, ont fait 22 tués, dont 8 policiers macédoniens et 14 membres d'un groupe armé, présumés d'origine albanaise, a indiqué la police.

Huit policiers macédoniens et 14 assaillants tués dans des affrontements en Macédoine

© Belga

"Huit policiers ont été tués et 37 blessés", a déclaré à la presse un porte-parole de la police, Ivo Kotevski, précisant que l'opération était sur le point de s'achever. "D'autre part, 14 cadavres en uniforme ont été retrouvés" sur place, a-t-il ajouté, affirmant que les assaillants faisaient partie d'un "groupe terroriste" formé d'une trentaine de personnes, citoyens de Macédoine, du Kosovo et d'Albanie, présumés d'origine albanaise.

L'Union européenne s'est déclarée "profondément préoccupée" par ces affrontements en Macédoine. "Toute escalade ultérieure de la violence doit être évitée, dans l'intérêt de la stabilité générale dans le pays", a déclaré le commissaire à l'Élargissement Johannes Hahn, dans un communiqué samedi soir.

Se déclarant "profondément préoccupé" par la situation dans la région de Kumanovo, dans le nord de la Macédoine, le commissaire européen a appelé "les autorités et tous les dirigeants politiques et communautaires à coopérer, restaurer le calme et mener une enquête complète sur les évènements avec objectivité et transparence dans le cadre de la loi".

Les affrontements armés ont eu lieu lorsque les policiers ont assiégé un quartier où était retranchés les membres d'un "groupe armé venu d'un pays voisin" dans le but de perpétrer une "attaque terroriste", avaient indiqué samedi les autorités macédoniennes.

L'Otan appelle les responsables à la retenue

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a appelé dimanche les parties en présence en Macédoine à la "retenue".

"Je suis les développements à Kumanovo avec une grande préoccupation", a-t-il affirmé dans un communiqué. M. Stoltenberg a exprimé sa sympathie aux familles de ceux qui ont été tués ou blessés. "Il est important que les dirigeants politiques et des (différentes) communautés coopèrent pour restaurer le calme et conduire une enquête transparente pour établir ce qui s'est passé. J'appelle tout un chacun à faire preuve de retenue et à éviter toute nouvelle escalade, dans l'intérêt du pays et de toute la région" des Balkans, a ajouté le secrétaire général.

La Macédoine, une ancienne république yougoslave, est candidate à une adhésion tant à l'Otan qu'à l'Union européenne. Ce pays de 2,1 millions d'habitants est en majorité slave orthodoxe. La minorité albanaise musulmane représente un quart de la population.

La police macédonienne a affirmé dimanche avoir mis fin à l'opération lancée la veille contre le groupe d'insurgés d'origine albanaise.

"L'opération est achevée. Le groupe armée est neutralisé. La zone est sous le contrôle de la police", a déclaré à l'AFP un porte-parole des forces de l'ordre, Ivo Kotevski.

En savoir plus sur:

Nos partenaires